Test : Ego Competitor Nymph Custom 11' #3

Ego

La marque Ego, propriété de Maciej Galganski, est basée en Pologne. Elle commercialise des produits largement éprouvés sur le terrain par une équipe de pêcheurs à la mouche polyvalents. Ils fréquentent les rivières très variées de Pologne et des Balkans (le San, la Ribnik, la Socca par exemple), où toutes les déclinaisons de la mouche sont praticables.  Cette polyvalence a conduit la team Ego à mettre au point une gamme de cannes très éclectique dont une 8'6 #4 destinée à la sèche, un modèle Ego Super plus spécifique nymphe à vue, une canne "vintage" en fibre de verre... et évidemment, plusieurs références destinées à la pêche au fil. Ainsi, la stratégie d'Ego consiste à proposer des produits très spécialisés (sèche, nymphe au fil, à vue, etc) avec un excellent rapport qualité prix.

Image
Ego
Texte

Test statique :

Cette canne montée en Pologne présente un blank de couleur vert profond et des ligatures légèrement plus sombres. Grâce à son montage à la carte, vous pourrez choisir parmi différents type de poignée (liège avec ou sans insert en bois, carbone), anneaux (recoil ou autres), porte-moulinets (up ou down locking avec différents inserts en bois) qui figurent au catalogue. A noter la possibilité de choisir une poignée carbone pour un coût additionnel de 40 euros. Cette canne 4 brin est vendue dans une housse de protection et un tube cordura.

Image
Ego
Image
Ego
Image
Ego
Image
Ego
Image
Ego
Image
Ego
Image
Ego fly rod
Texte

Mesures : 

Le protocole Common Cents System a permis de caractériser l'action, la puissance et la réactivité de cette canne : 

En ce qui concerne la puissance, 28 cents ont été nécessaires pour plier la canne sur un tiers de sa longueur, ce qui donne après conversion un ERN à 3.12. Il classe donc la puissance de la canne comme une soie 2/3, la valeur d'ERN se situant dans la fourchette [2.75 - 3.25], à peine moins que la puissance annoncée par le fabriquant. Avec un AA de 71°, l'action de la canne est fast (AA > 66°). La fréquence à 71 n'est pas très importante, de par la puissance modérée et la longueur importante du produit. Avec un PTE à 347 gr, l'équilibre du produit est correct au vu de la longueur. Le premier anneau situé à 53cm de la poignée nécessitera l'utilisation d'un anneau amovible pour pêcher au fil de façon optimale.

A noter que les chiffres concernant les poids dans le tableau suivant sont soumis à d'importantes variations selon la configuration du montage choisi.

Image
Ego fly rod
Matériel

Ego Nymph Custom 11' #3

Marque
Ego
Série
Nymph Custom
Longueur
11'
Soie
#3
Brins
4
Poids annoncé
92.00g
Poids réel
102.00g
Longueur réelle
340
Anneaux
11
Premier anneau
53.00cm
Dimensions poignée
25x179mm
Porte moulinet
Uplocking
Talon de combat
Non
PME
245.00g
PTE
347.00g
IP
28
ERN
3.12
AA
71°
CCF
71cpm
Prix
249.00€
Texte

L'avis de Maciej Galganski, concepteur des cannes Ego :

"Depuis 2 ans, je me suis focalisé sur la conception de la parfaite canne nymphe. Les principaux critères à réunir dans mon cahier des charges étaient les suivants :  

  • la sensibilité du blank et sa capacité à transmettre des vibrations.
  • un faible poids.
  • un retour rapide du scion à sa position initiale après le lancer.
  • la capacité à lancer des nymphes légères.
  • la résistance mécanique.
  • la diminution des décrochages de poissons grâce à une flexion très progressive du blank sous la contrainte.

Il est évident que toutes les caractéristiques mentionnées sont impossibles à combiner à 100%, ce qui entraîne des compromis parfois difficiles à trouver. Grâce au faible poids du blank, nous pouvons avoir la sensibilité qui caractérise la fibre de carbone de module d'élasticité élevé (avec une faible teneur en résine). Malheureusement, le module d'élasticité le plus élevé (déterminé en PSI) équivaut à la résistance aux dommages la plus faible et (de mon point de vue) à la capacité maximale de perte de poisson (à cause de sa rigidité). C’est la raison pour laquelle j’ai rejeté l’ébauche constituée du très haut module de fibre à faible élasticité et d’action extra-fast. Ce type de blank peut être utilisé dans la pêche aux leurres mais pas pour réaliser une canne nymphe moderne. Il sera très sensible, mais également très fragile. Sa courbure sera courte et le point dur bien présent. L'un de ses inconvénients est le manque de capacité à courber progressivement sous l'influence d'une contrainte croissante. De mon point de vue, un autre inconvénient sérieux est la faible capacité à propulser des nymphes légères.

Lors de la conception du prototype pour la nouvelle série Ego Competitor, j'ai décidé d'utiliser un matériau IM7 fiable. Pour moi, l'élasticité était la plus importante avec cette fibre préimprégnée IM7 de haute qualité, produite dans des usines à la pointe de la technologie. La vitesse, la sensibilité, ainsi que la courbure progressive ont été obtenues grâce à une réduction de la teneur en résine du pré-imprégné. Outre le matériau du blank, l’étape la plus cruciale était le montage de la canne : l’assemblage des pièces et l’utilisation de composants appropriés. L'espacement des anneaux peut modifier le travail d'un blank et sa courbure. Parfois, ajouter un anneau supplémentaire modifie le comportement de la canne. Il est évident que les anneaux monopattes doivent être vernis avec soin ; chaque gramme de vernis doit être sous contrôle strict. Un bon monteur de cannes peut sublimer un blank par rapport aux montages d'usine. Les poignées en carbone sont nouvelles sur le marché polonais. Leur vernis et un montage adéquat augmentent la sensibilité et transmettent plus de vibrations sur la main qui tient la canne. Récemment, je n'ai utilisé que deux cannes nymphe : la 11' #3 avec une poignée en liège traditionnelle et la 10’ #3 avec une poignée carbone. La 11’ est un outil extraordinaire, on a l'impression de pêcher avec une 9' ! Je ne ressens pas du tout la longueur, il n’est pas nécessaire d’utiliser un talon de combat ou un porte-moulinet à vissage vers le bas pour abaisser le centre de gravité. La canne repose simplement dans votre main et ne fatigue pas votre bras. Le blank charge parfaitement les nymphes, les accélère lors du lancer et donne la vitesse nécessaire pour percuter la surface de l'eau. Cette canne, malgré sa longueur, est également excellente dans les cours d’eau encombrés. Il ne faut qu’une journée pour s’y habituer et lancer horizontalement de manière très précise. Le second modèle 10' #3 est très rapide. Avec la poignée carbone, je devais me retenir et prendre en compte cette sensibilité excessive. Pratiquement tous les chocs de la nymphe se répercutaient dans ma main et ça se terminait par un rapide ferrage de ma part !

En ce qui concerne le poids total de la canne, sachez que nous sommes en mesure de le réduire à moins de 85 grammes avec une poignée liège. Dans ce cas, nous vous recommandons de choisir un insert en bois dur conique à l’avant. Cet insert transmet plus de vibrations sur votre doigt. Pour augmenter la sensibilité, nous recommandons aussi d’utiliser des pointes en fluorocarbone de haute qualité. Chaque canne est montée sur commande, vous pouvez donc ajuster de nombreux détails, y compris l’inscription de votre nom sur le talon. Pour le moment, nous insistons pour monter de fins anneaux monopattes Seymo TW, mais nous pouvons monter des anneaux Recoil pour un coût supplémentaire. Vos desiderata sont à envoyer à kontakt@ego-fishing.pl por discussion."

Image
Thomas Garand
Texte

L'avis de Thomas Garand, lecteur de Truites & Cie et pêcheur assidu des Pyrénées Centrales :

"J’ai acheté cette Ego Competitor 11' #3 afin de pêcher en nymphe au fil ou à l’espagnole. J’utilise cette canne depuis quelques semaines autant en grandes rivières qu’en petites. Aux premiers abords, on voit que le montage (à la main en Pologne) est de qualité. Aucun défaut, on sent le savoir faire... J’ai opté pour l’option poignée carbone pour quelques euros de plus. Ceci est pour moi une des réelles avancées concernant les cannes ces dernières années. Il serait dommage de s’en priver tant cela apporte des avantages. En action de pêche, la canne est très réactive, avec son action ni trop rapide ni trop molle, toutes les tailles de billes sont envisageables. Bien entendu c’est avec les plus petites que la canne exprimera tout son potentiel. La sensibilité est parfaite (la poignée carbone y’est sans doute pour quelque chose). La canne pardonne beaucoup d’erreurs, notamment au ferrage et pendant le combat avec des pointes fines, au combat son action progressive est parfaite pour amortir les coups de tête et surtout éviter les décrochages ou les casses... j’ai eu la chance de toucher plusieurs poissons dépassants les 50cm et même à une reprise de plus de 60cm. La canne ne bronche pas même sur les gros poissons et on se fait plaisir tout autant sur des poissons de 25cm. Pour un prix contenu de 300€ (en version poignée carbone), on a une superbe canne pour pêcher en nymphe (mais sans doute pas que...), garantie 25 ans et personnalisable au moment de la commande. Un choix judicieux qui fait mieux que des modèles bien plus onéreux !".

Image
Ego
Légende
Une belle fario pyrénéenne prise par Thomas avec le modèle testé !
Texte

L'avis de la rédaction :

Avec sa longueur de 11', cette canne est résolument destinée à la pêche à la nymphe en rivières moyennes et grandes où le bras de levier important qu'elle confère permettra de réaliser de longues et propres dérives. Sa puissance modérée (soie 2/3) permettra de lancer des nymphes très légères (billes inférieures à 2.5 mm) et de pêcher très fin sans risque de casse (le scion d'une soie 2/3 est très souple). Elle sera par exemple excellente pour les pêches d'ombres qui nécessitent à la fois des grandes dérives et une pêche très fine pour présenter les nymphes de façon optimale. L'action de la canne est suffisamment rapide pour éviter l'impression de mollesse (ce qui est le risque dans ces longueurs importantes en puissance #2/3). A moins de 300 euros, avec un montage à la main (et à la carte! ) de qualité en Pologne, et d'honnêtes caractéristiques techniques, ce modèle bénéficie d'un excellent rapport qualité prix ! 

Texte

Liens utiles : 

Le protocole de test des cannes à mouche : ici

Le site Ego :

ego