Lance Egan, la compétition au service de la passion

Lance Egan

Lance Egan a organisé sa vie autour de la pêche à la mouche : à côté de son travail chez Fly Fish Food, il propose une activité de guidage sur les rivières de l'Utah qui lui sont chères et pratique la compétition au niveau international, en utilisant les techniques modernes de la nymphe à la française. Rencontre avec l'un des compétiteurs américains les plus doués de sa génération : 

Texte

Bonjour Lance et merci de nous avoir accordé un peu de temps ! Pour commencer, peux-tu nous décrire ton parcours de pêcheur à la mouche, ainsi que ton palmarès de compétiteur ?

J'ai commencé à pêcher à la mouche au début de mon adolescence (j'ai maintenant 40 ans), bien que je ne sois pas issu d'une famille de pêcheurs : parmi mes parents et mes 5 frères et sœurs, je suis le seul à pêcher. Mes premières années ont été assez limitées, mais dès l'age de 16 ans, je me suis efforcé à passer autant de temps que possible dans l'eau. J'ai couplé ma vie professionnelle à la pêche en travaillant dans des magasins de vente de matériel depuis le milieu des années 90 et actuellement pour Fly Fish Food, une entreprise de vente de matériel de pêche à la mouche en ligne. Notre spécialité est le montage de mouches et nous expédions tous les jours des colis en Amérique et à l'étranger.

Je fais également un peu de guidage et essaie toujours de pêcher en loisir autant que possible. Je pratique également la compétition à diverses occasions : aux ESPN Great Outdoor Games, aux Masters de pêche à la mouche Versus / Outdoor Channel, aux Teva Mountain Games, à Green River Single Fly entre autres. Toutefois, je me suis particulièrement concentré sur les événements Fips mouche de Fly Fishing Team USA et World Fly Fishing Championships. J'ai eu la chance d'avoir un succès constant dans la plupart de ces événements. Mes résultats marquants incluent une médaille d'argent et de bronze par équipe et une médaille de bronze en individuel aux championnats du monde de pêche à la mouche. Je suis également triple Champion national de pêche à la mouche, une fois médaillé d'argent, deux fois médaillé d'or aux ESPN Great Outdoor Games, trois fois vainqueur de la Green River Single Fly, Champion par équipe aux Versus Fly Fishing Masters et champion des Teva Mountain Games. J'ai beaucoup appris sur la pêche lors de chacun de ces événements et ils me motivent à m'améliorer continuellement ! 

Image
Lance Egan
Légende
L'équipe des USA lors du championnat du monde en Bosnie en 2015
Texte

Quelle est la place de la compétition dans ta vie de pêcheur et qu'est ce qu'elle t'apporte ?

Je fais de la compétition pour devenir un meilleur pêcheur. La pêche est ma passion, et la compétition me pousse continuellement à m'améliorer dans cette passion. Cet apprentissage constant rend chaque partie de pêche plus efficace et plus amusante. Avec plus d'expérience, connaissance et efficacité augmentent ; la technique devient plus raffinée. J'apprécie chaque jour sur l'eau et j'essaye toujours de trouver quelques nouvelles informations à emporter en fin de session pour continuer mon évolution en tant que pêcheur à la ligne.

 

Image
Lance Egan
Texte

La pêche à la nymphe au fil moderne (euronymphing) est l'une de tes techniques de prédilection et je sais que tu participes activement à son enseignement aux Etats-unis. A-t-elle été bien reçue par les pêcheurs traditionnels et où en est son développement aujourd'hui ? 

L'Euro-nymphing a finalement pris racine aux Etats-Unis et ne cesse de croître ! Cela dit, il reste encore globalement très peu utilisé par les pêcheurs dans notre pays. Comme lors de l'arrivée de toute nouvelle technique, elle se heurte à de la méfiance, à des malentendus et des dédains. Gilbert Rowley, Devin Olsen et moi-même avons fait équipe pour créer des vidéos éducatives et divertissantes visant à dissiper certains mythes inhérents à cette pêche aux États-Unis et pour présenter l'efficacité de la technique à nos collègues moucheurs, bien que notre but ne soit pas de convertir tous les pêcheurs à la mouche des États-Unis. L'euronymphing devient de plus en plus populaire et gagne du terrain. Les vidéos sont "Modern Nymphing - European Inspired Techniques" et Modern "Nymphing Elevated - Au-delà des bases". 

Texte

En France, les pêcheurs à la nymphe sont généralement très pointilleux sur le matériel et ils testent de nombreuses références de canne. Quels sont les modèles les plus utilisés chez vous ?

Je ne suis pas sûr de connaître les cannes nymphing les plus utilisées aux USA, mais je vois beaucoup de Sage ESN parmi mes pairs. Cortland a également fourni de très bons modèles spécialisés dans la nymphe en entrée et moyenne gamme, ils sont aussi très populaires ! On trouve aussi des Orvis, Echo et beaucoup d'autres fabricants. Mes modèles favoris incluent la Sage ESN HD 10 ' soie 3, la Cortland MK II 10,5' soie 3, et l'Orvis Recon 10 ' soie 3.

Image
Lance Egan
Texte

Peux-tu nous décrire en quelques mots le mode de fonctionnement des compétitions nationales aux Etats-Unis ?

Fly Fishing Team USA organise des compétitions régionales et nationales au cours desquelles les pêcheurs accumulent des points en fonction de leurs classement individuel. Notre équipe nationale se compose de 15 membres et pour en faire partie, il faut simplement être l'un des 15 meilleurs classés à la fin de chaque cycle de compétition. La durée des cycles a varié de 1 à 2 ans. Pour voir le document de sélection de l'équipe : http://www.flyfishingteamusa.com/assets/fftusa_2016-2017_selection_process.pdf

Texte

Peux-tu nous présenter quelques mouches "Egan's special" ?

Image
Rainbow warrior lance egan
Texte

Bien sûr, voici 4 modèles que j'ai mis au point : 

Le Rainbow Warrior fut mon premier modèle de mouche disponible dans le commerce et c’est toujours mon best-seller. En dépit de son apparence flashy, il fonctionne bien sur les truites sélectives. Cette mouche est facile à monter et très efficace. Le corps flashy et le hot spot rouge n'imitent rien en particulier, mais c'est le but. Le poisson peut ainsi la confondre avec de nombreuses proies !

Image
Tungsten surveyor Lance Egan
Texte

La Tungsten Surveyvor est l'un de mes modèles les moins connus, mais un des plus productifs ! Le Surveyvor est le produit de mon amour pour le dubbing Wapsi sow scud couleur rainbow et pour l'oreille de lièvre. Quand j'ai observé l'efficacité du Rainbow Warrior, mon autre mouche de confiance était une oreille de lièvre. Je ne pus alors m'empêcher de me demander comment le poisson réagirait à une oreille de lièvre couplée à du scud dubbing rainbow. Naturellement, j'ai commencé à bricoler une nouvelle nymphe. Quelques versions plus tard, j'avais changé la couleurs de la bille (passant de or à argent), adapté les matériaux de cerclage (passant du tinsel d'or au fil d'argent) et ajouté un tag. Le résultat est le Tungsten Surveyor !

Image
GTI Caddis Lance Egan
Texte

Le GTi Caddis est le plus imitatif de mes modèles. Il représente une larve d'hydropsyche. Bien qu'un peu ringard, le nom GTi est synonyme de Go-To imitation. Les couleurs du GTi ne correspondent pas nécessairement aux combinaisons de couleurs du vrai insecte, et ce n'est pas par hasard. J'ai passé pas mal de temps à essayer différentes imitations de larves de sedge et j'ai observé des choses intéressantes. Pour des raisons que j’ignore, les truites préfèrent toujours la mouche montée avec une couleur de carapace qui contraste avec le dessous du corps. J'ai essayé d’autres imitations plus fidèles mais les poissons ne les prennent pas aussi bien. Il y a quelque chose de magique dans les couleurs contrastantes. Une autre chose à propos de cette mouche : gardez le corps mince. Le corps lesté avec du fil de plomb a tendance à s’épaissir. Utilisez des matériaux qui vous permettent de créer un doublage très fin !

Image
Iron Lotus Lnace Egan
Texte

L'Iron Lotus est une imitation dense d'une nymphe d'éphémère. Son aspect lisse et verni favorise l’immersion, son corps subtilement segmenté et sa silhouette épurée aux couleurs naturelles ajoutent du réalisme, et sa bille tungstène dorée couplée au subtil tag rouge donnent juste assez de contrastes et de couleurs pour intéresser les truites. Si vous êtes un fan de films d'humour (comme moi), alors vous savez probablement d’où provient son nom. Peu de temps après avoir conçu cette mouche, le film "Les rois du patin" est sorti (NDLR : comédie américaine de Josh Gordon et Will Speck sortie en 2007). Mon équipe l’a regardé pendant plusieurs soirées tout en montant des mouches avant un championnat national de pêche à la mouche. Dans le film apparaissait une figure de patinage périlleuse, mais très efficace (si exécutée correctement) appelée le "lotus de fer légendaire". J’ai pensé que le nom était accrocheur, donc je l'ai emprunté pour cette mouche !

Texte

Votre pays offre des possibilités incroyables à celui qui s'intéresse à la pêche en sèche et à l'entomologie, est-ce ton cas ?

J'apprécie énormément la pêche à la mouche sèche ainsi que de nombreuses autres déclinaisons de la pêche à la mouche. Je trouve que la compréhension de l'entomologie est très utile, que ce soit pour la nymphe, la sèche ou même la pêche aux streamers. Bien que je ne sois pas très pointu en entomologie, j'en connais assez pour identifier les espèces d'insectes aquatiques de base et j'ai appris la plupart de leurs caractéristiques car elles m'aident à déchiffrer ce qu'il faut pêcher et comment le pêcher. Cela dit, il m'est assez courant d'attraper un grand nombre de poissons sur des nymphes incitatives et des mouches sèches qui n'imitent pas directement quoi que ce soit dans l'environnement de la truite ! Le plus souvent, les mouches incitatives sont les meilleures !

Image
Lance Egan
Image
Lance Egan
Texte

Je t'ai déjà vu poser avec un poisson que j'adore personnellement : le cristivomer. En France, il reste très mystérieux et les gros sujets sont assez rares. Parle-nous un peu de la façon dont tu l'abordes dans les lacs de l'Utah ?

Le touladi (Salvelinus Namaycush) est l'un de mes intérêts récents. Nous avons trois lacs dans ma région qui abritent de grands "lakers". Ils sont très difficiles à capturer en pleine eau, car ils passent la plus grande partie de l'année dans des eaux très profondes, ce qui les rend difficiles à atteindre avec des mouches. Je les apprécie parce qu'ils représentent un défi, et parce qu'on ne maîtrise pas encore leur pêche à la mouche. Apprendre leurs habitudes et les meilleures stratégies prend du temps puisqu'il n'y a pas de livres ou de vidéos instructives à leur sujet ! Nous en attrapons la plupart du temps sur de grosses mouches qui imitent des truites arc-en-ciel. Nous pêchons en bateau et effectuons des dérives, souvent avec une ancre attachée au bateau pour les ralentir. C'est beaucoup d'investissement, et cela nécessite de longues journées de pêche avec très peu de captures, mais quand cela arrive, vous pouvez mettre au sec le plus grand salmonidé de votre vie !

Image
Lance Egan
Texte

Lance, que peut-on te souhaiter pour la suite ? 

Mes objectifs dans la pêche à la mouche sont d'apprendre encore et toujours, partager ma passion pour la pêche avec les autres, profiter d'un maximum de temps sur l'eau et attraper de nouvelles espèces dans de nouvelles eaux !

Merci et à bientôt j'espère ! 

Texte

Liens utiles :

Vers les vidéos de Lance :

https://vimeo.com/ondemand/modernnymphing

https://vimeo.com/ondemand/modernnymphingelevated

Le flyshop de Lance où vous trouverez les mouches Egan's Special :

http://store.flyfishfood.com/

Image
Lance Egan

A propos de l'auteur

Simon est né dans le département du Gers et a découvert la pêche à l'âge de 10 ans. Bien qu'initialement éloigné des rivières pyrénéennes qui lui sont chères…