Sentence halieutique : un Euro-million pour une carte de pêche

Sentence halieutique

LOTO : un habitant de la Corrèze gagne l’Euro-million et s’offre une carte de pêche.

Jean-Louis, pêcheur et malchanceux habitant de Tulle, était vraiment remonté par l’actualité récente. La réforme de la retraite ? Il s’en fiche. L’augmentation du Carburant ? Il s’en tape. Le prix des cigarettes ? Des clopinettes… L’inflation ? Le pouvoir d’achat ? Le chômage ? Ils s’en contre-fout copieusement.

Ce qui inquiétait notre Jean-Louis, c’était la carte de pêche.

Quand il repensait à son augmentation de 4€ par an, son poil se hérissait et il ne pouvait s’empêcher de caresser sa carte bancaire en humant un brave billet de 100 €, tout droit sorti de sa double poche sécurisée, en bon corrézien, en murmurant : « Mon préciiieuuux... ».

Chaque jour, il s’en allait hurler son mécontentement devant l’hotel de ville et lançait des pétitions à tout va, pour dénoncer l’incompétence des instances de la pêche et le gaspillage des deniers halieutiques.

Mais aujourd’hui, Jean-Louis est un homme heureux. Après avoir gagné au loto la modique somme de 4 millions d’euros, il se dit finalement que, 4 euros, ce n’est pas le bout du monde et encore moins le bout de sa poche.

La réforme de la retraite ? Il s’en fiche toujours autant. L’augmentation du Carburant ? Il s’en tape encore. Le prix des cigarettes ? Des clopinettes sans valeur… L’inflation ? Le pouvoir d’achat ? Le chômage ? Ils s’en contre-fout toujours autant copieusement.

Mais ce dont se fou encore plus Jean-Louis aujourd’hui, c’est de la carte de pêche et de l’incidence des 4 euros supplémentaire pour les gens qui contribuent à la défense des rivières.

Depuis, on n’entend plus Jean-Louis hurler dans la ville de Tulle redevenue bien morne. Plus aucune pétition ne circule non plus d’ailleurs, car si l’argent ne rend pas plus intelligent, il a au moins le mérite de faire taire les cons.

(Retrouvez Sentence Halieutique sur facebook : ici)

A propos de l'auteur

Pur produit tarnais, Iprere eut très tôt l’occasion de pêcher à peu près tous les poissons avec son père. Très rapidement, aucune pêche ne lui semble plus intéressante…