Réchauffement climatique : les premiers effets sur les cours d'eau du Puy de Dôme

truites Couze

Voilà 10 ans qu'a débuté le suivi thermique par nos sondes implantées sur notre bassin versant pour évaluer ce paramètre capital influençant le maintien de la truite Fario.

La Couze Pavin est un torrent de montagne avec des températures d’eau hivernales très froides. En moyenne plus d’un jour sur 10 sur notre rivière révèle une eau inférieure à 4° C. Par ailleurs, la survie des truites en période estivale n’est pas encore menacée, le seuil des 19°C n’étant atteint qu’à de très rares occasions et dans des durées cumulées de quelques heures.

La « température moyenne annuelle » de la Couze Pavin est de 9,6 °C, sans relative évolution sur la période des 10 années étudiée, alors que la « température moyenne des 30 jours le plus chauds » évolue par contre régulièrement passant de 16,34°C à 16,96°C , soit une évolution de 0,62°C de plus…Nos étés nous fragilisent !

Au sujet de la Maladie Rénale Proliférative (pour rappel : infection parasitaire chronique dont le risque augmente considérablement en présence d'une T° des eaux d’au moins 15°C pendant 15 jours), seul le dernier cycle étudié (2017-2018) a révélé un risque d’apparition potentiel (17 jours consécutifs à plus de 15°C relevés)…la moyenne « habituelle » de la période étant observée à seulement 10 jours !

Par ailleurs, la tendance 2017-2018 sur tous les paramètres est la plus mauvaise jamais observée, symbole d’une année que certains qualifieront d’exceptionnelle. Le recul des 10 années de suivi ne permettent pas d’aller plus loin dans les conclusions.

Par ailleurs, la tendance au réchauffement est présente partout dans le département et se révèle avec des amplitudes plus ou moins marquées selon les bassins versants. Les températures moyennes des « 30 jours les plus chauds » évoluent très fortement sur certains secteurs, révélant des hausses de plus d’1,5 degrés sur la même période : ce qui est très important, vous l’avez compris, pour la survie des alevins et le maintien de la ressource Truite Fario du Puy de Dôme !

Notre rivière elle, résiste, mieux qu’ailleurs…tant sur ce paramètre que pour les autres comme ceux des débits d’étiage. Résister suffira-t-il ?

David SIBLER, Président AAPPMA « La truite de la vallée » (63320 CHIDRAC)