Le Perditrico de Christophe De Pastors

perditricho

Basé en Cerdagne, Christophe De Pastors est une figure de la pêche à la mouche pyrénéenne, à la fois du côté français de la frontière que du versant sud ibérique. Monteur de mouches reconnu et respecté par ses pairs, il excelle notamment dans la confection de nymphes casquées modernes. Il nous présente aujourd'hui son fameux Perditrico destiné à la nymphe au fil, que les truites du Sègre ne connaissent que trop bien !

Texte

" J'ai créé ce modèle il y a une dizaine d’années. A l'époque, les compétitions en Espagne étaient dominées par les pêcheurs au fil et les perdigones étaient en pleine effervescence. Avec mes collègues de club, on s’entraînait sur le Sègre 2 à 3 fois par semaine et on testait différentes nymphes (au niveau des couleurs, des poids, tailles, etc…). En pêchant avec des perdigones classiques, j'ai alors constaté une baisse de nos résultats à partir du mois de juin et ce, jusqu’à la fermeture.


La première réflexion que je me suis faite est qu’en réalité on ne pêchait qu'avec des nymphes d’éphémères car la perdigone basique est censée imiter ces larves... et pourtant dans nos rivières pyrénéennes à partir de juin, les trichoptères arrivent en force ! donc je me suis mis à l’étau pendant une semaine avec dans l'idée de monter une nymphes lourde dans le même esprit que les perdigones mais plus imitatives, qui représenterait ces trichoptères...


En premier lieu, j'ai sélectionné un nouvel hameçon car à ce moment-là, on utilisait les corps tungstènes sur des hameçons jig ou droits, mais je voulais diminuer l’"effet de bascule". J’ai donc cherché un hameçon à large ouverture et hampe courte : le Tiemco 2499 SP BL et le Katana SH allaient faire l’affaire. Pour le corps, j’ai  choisi des quills synthétiques, plus longs que les naturels. Pour le sac allaire, le lièvre et l’Artic Fur étaient idéaux pour donner vie à ces mouches lourdes. Au dessus, un Puff CDC et du médaillon allaient donner la silhouette idéale...


Une fois le modèle monté, j’en ai envoyé à des amis en Italie, en Espagne, aux États-Unis et bien sûr en France pour avoir un maximum d’avis. Après quelques mois, j’avais des retours de tous les coins du globe avec des résultats très satisfaisants.


Un samedi de juillet où l'on s’entraînait sur le Sègre, j’avais fabriqué quelques modèles olives et je pêchais une grosse veine derrière mon compagnon d’aventure à la Seu d’Urgell.
Sans rien lui dire, j'ai noué mon nouveau modèle en pointe et au bout d’un moment, j’avais pris 9 poissons donc un de 69 cm derrière lui... mon collègue espagnol m'a demandé quelle perdigone j’utilisais. Je lui est répondu "un tricho! ".

Il est de suite venu voir le modèle et m'a dit : "Esto es un... perditrico !" ... et la mouche qui fait l'objet de cet article était née ! 

C’est un modèle très efficace que l’on peut confectionner en gardant le même principe de montage et en le déclinant en différentes couleurs... comme on le souhaite ! Le meilleur modèle selon moi est composé des éléments détaillés ci-dessous.

Voici une nymphe tout terrain pour les rivières rapides ! "

Image
Christophe De Pastor
Texte

Formule de montage :

  • Hameçon 2499 SP Tiemco ou Katana SH (en 12,14,16 ou 18)
  • Corps tungstène (taille XS, S, M ou L)
  • Corps en syntetic biot Textreme ou Magic Tinsel
  • Sac allaire Puff Swiss CDC
  • Médaillon Shetting
  • Dubbing lièvre Artic Fur
Image
perditrico
Image
perditrico
Image
perditricho