Test : Maxia MX4 10'5 #3

Maxia MX4 10'5 #3

Après avoir présenté le grand classique de la gamme MX4 il y a quelques semaines, la 10' #2 (voir le test ici), nous enchaînons aujourd'hui avec un modèle plus long de cette série, plus spécifiquement destiné à la pêche en nymphe au fil : la Maxia MX410'5 #3.

Image
Maxia MX4 10'5 #3
Texte

Test statique

La série MX de Maxia présente un look assez singulier en arborant notamment les fameux liserés jaunes, symboles de la marque, au niveau des emmanchements et des inscriptions du premier brin. Les autres ligatures sont noires et les anneaux Recoil au nombre de 12. Le porte-moulinet est en métal gris foncé avec insert carbone, ce qui donne une touche d'originalité au produit. Cette canne en 4 brins est livrée dans un tube de protection noir sur lequel figure un filet anti-rayure en plastique bleu.  

Image
Maxia MX4 10'5 #3
Image
Maxia MX4 10'5 #3
Image
Maxia MX4 10'5 #3
Image
Maxia MX4 10'5 #3
Image
Maxia MX4 10'5 #3
Image
Maxia MX4 10'5 #3
Texte

Mesures

Le protocole Common Cents System a permis de caractériser l'action, la puissance et la réactivité de cette canne : 

En ce qui concerne la puissance, 40 cents ont été nécessaires pour plier la canne sur un tiers de sa longueur, ce qui donne après conversion un ERN à 4.90. Il classe donc la puissance de la canne comme une soie 4/5, la valeur d'ERN se situant dans la fourchette [4.75 - 5.25]. La puissance annoncée par le fabriquant est donc largement sous estimée. Avec un AA de 73°, l'action de la canne est fast (AA > 66°). La fréquence à 79 est élevée compte tenu de la longueur (et corrélée à la puissance et à la rapidité du produit). Elle montre la polyvalence de la canne, qui pourra lancer une sèche sans problème avec une soie de 4 par exemple. Avec un PTE à 309 gr, l'équilibre du produit est correct si l'on considère la puissance et la longueur importantes. Veillez à choisir un moulinet de plus de 180 gr de façon à ce qu'il approche le PME de 210 gr une fois rempli. Le premier anneau situé à 56cm de la poignée nécessitera l'utilisation d'un anneau amovible pour pêcher au fil de façon optimale.

Image
Maxia MX4 10'5 #3
Matériel

Maxia MX4 10'5 #3

Marque
Maxia
Série
MX4
Longueur
10'5
Longueur réelle
318
Soie
#3
Brins
4
Poids réel
99.00g
Anneaux
12
Premier anneau
56cm
Dimensions poignée
27x184mm
Porte moulinet
Uplocking
Talon de combat
Non
PME
210.00g
PTE
309.00g
IP
40
ERN
4.90
AA
73°
CCF
79cpm
Prix
499.00€
Texte

L'avis de Alejandro Viñuales, concepteur des blanks Maxia, sur la gamme MX  :

"La particularité des blanks MX (MX3, MX4 et MX5, le numéro indiquant uniquement le nombre de brins de la canne) réside dans la combinaison de divers matériaux en proportions variables selon le modèle et la section, repartis en couches, selon un procédé de fabrication spécifique que nous avons développé. Nous utilisons différentes fibres de plusieurs fabricants, principalement de Toray, Mitshubishi et Tenax, combinées avec plusieurs types de résines et de nanorésines. Chaque blank est conçu quasiment de A à Z, nous ne procédons pas par ajout de petites modifications à un modèle de base.... tous nos blanks MX ont ainsi la même action ! A partir de ce système de construction, chaque blank est fabriqué selon le type d'action que nous voulons et le type de pêche à laquelle il est destiné."

... et sur le modèle MX4 10'5 #3 en particulier :

"La MX1053 a été créée pour la pêche de la truite de mer en nymphe à l'espagnole (sans soie), dans les rivières des Asturies et de Galice. Nous avions besoin d’une canne maniable, capable de lancer à bonne distance et avec précision des nymphes à billes tungstènes de taille comprise entre 2 et 4 mm, tout en ayant une longueur suffisante pour bien contrôler les dérives dans des rivières de tailles moyennes à grandes, et enfin qui possède assez de puissance pour combattre sans problème des truites puissantes dépassant souvent le kilo.

C'est donc une canne avec un scion très sensible, mais pas molle, et un talon doté d'une bonne réserve de puissance, capable d'affronter des saumons de l'année (grilses). Son action est différente de celle des cannes nymphe précédentes (qui sont souvent presque paraboliques), et cela surprend encore certains pêcheurs. Bien que le scion plie facilement à son extrémité, un peu de technique est nécessaire pour lancer efficacement des nymphes légères, en respectant notamment un bon alignement de la ligne étendue sur l'eau et une impulsion ferme et progressive si nous utilisons la technique de pêche à l’espagnole, telle que la pratique l'inventeur de cette technique, le grand pêcheur Pablo Castro Pinos.

Si vous pêchez en sèche, la canne permet de fouetter efficacement et de sortir une grande distance de soie grâce à sa réactivité. C’est pourquoi certains pêcheurs l’utilisent aussi pour la pêche en sèche à grandes distances dans de larges rivières, en utilisant une soie #4. Bien que je ne pense pas que ce soit la canne la mieux adaptée pour cela, il est vrai que sa longueur facilite le ferrage du poisson lorsque le gobage se produit au loin. De plus, elle permet également de lancer à grande distance si vous avez une bonne technique et suffisamment de force pour produire la cadence de lancer (accélération/blocage) comme il est aisé de faire avec une canne légèrement plus courte."

Image
Eduardo Lunas Manchado
Texte

Eduardo Lunas Manchado, Pro Staff Maxia Rods, 2 fois vice champion de pêche à la mouche d'Andalousie (2009 et 2012) : 

"Une fois en main, la première chose qui frappe est la couleur noire mate sans brillance de cette MX4 10'5" #3.  Ceci est appréciable lorsque l'on veut éviter les reflets inutiles en présence de truites difficiles. Elle très légère et étonnamment équilibrée vu la longueur. Cette canne est idéale pour la pêche à la nymphe, avec ou sans soie. En action de pêche, elle se montre rapide, inégalée pour la nymphe, mais elle peut aussi lancer une sèche sans effort, car il est aisé de sortir de la soie. Toutefois, c’est en nymphe et au tandem que nous en tirerons le meilleur parti. L'autre grand avantage, c'est que même en étant rapide, elle protège bien les fines pointes utilisées en compétition lors des luttes avec de grosses truites en grandes rivières par exemple".

Image
Maxia MX4 10'5 #3
Texte

L'avis de la rédaction

Alejandro Viñuales, grand technicien ibérique de la pêche à la mouche, a très bien décrit les utilisations potentielles de cette canne très singulière : en effet, nous avons à faire à un modèle long (10'5), puissant (soie 4/5) et (très) rapide. Il est évident que le light nymphing (nymphe à bille en dessous de 2.8 mm) ainsi que la sèche en eaux rapides façon pyrénéenne (avec une soie naturelle fine) ne seront pas ses applications de prédilection. On le réservera plutôt aux pêches assez fortes en nymphe au fil et en sèche en grand cours d'eau où il faut sortir de la soie pour charger efficacement la canne. De même, elle sera également très à l'aise pour la pêche en noyée en grande rivière, où le bras de levier qu'elle confère, ainsi que son excellente aptitude à lancer de la soie seront des atouts majeurs. A noter que cette canne made in Europe possède une poignée de 27 mm d'épaisseur qui sera appréciée des grandes mains.

Texte

Liens utiles :

Le protocole de test Truites & Cie : ici 

Commandez de la part de Truites & Cie et bénéficiez d'un prix spécial à 450 euros :

Caleri flyfishing

Les autres tests Maxia : 

Maxia

A propos de l'auteur