PLC Pêche

Le réalisateur Philippe Laforge rend hommage au prix Charles Ritz

Philippe Laforge

Le prix Charles Ritz, du nom du célèbre pêcheur à la mouche suisse, récompense chaque année des travaux de protection et restauration du milieu aquatique, et des populations de salmonidés notamment. Depuis 2018, le réalisateur et biologiste belge Philippe Laforge travaille sur un film consacré aux derniers lauréats du prix. Rencontre avec cet artiste engagé :

Texte

Bonjour Philippe, pouvez-vous vous présenter pour les lecteurs de Truites & Cie ?

"Je suis biologiste, spécialisé en hydrobiologie ; chercheur universitaire en Belgique dans les années 90. En 2003, je me lance dans la réalisation de documentaires naturalistes centrés sur les cours d’eau. Trois ans plus tard, cela devenait mon activité professionnelle principale. La passion pour l’observation des milieux aquatiques et la vie qui s’y développe fut le point de départ de tout cela. Cette passion n’a fait que croître lorsque je me suis mis à pêcher à la mouche... il y a maintenant plus de 40 ans."

Image
Philippe Laforge
Texte

Comment s'est opéré le lien entre votre formation scientifique et le versant plus artistique de votre personnalité ?

"Cela est venu assez naturellement. Dans les années 80 et 90, j’étais intéressé par la photographie animalière : cerfs, chevreuils, mais aussi truites, ombres, éphémères, trichoptères, etc...

Lorsque les premières caméras vidéo grand public sont apparues, un ami m’a prêté son matériel. Il permettait de filmer en subaquatique. J’étais alors chercheur à l’université de Namur en Belgique. Mes collègues scientifiques et plusieurs amis pêcheurs, furent enthousiasmés par les images que je leur montrais car à cette époque, peu de films s’intéressaient à la vie existant dans les ruisseaux et rivières. La reproduction de l’ombre commun filmée en image subaquatique fut ainsi l’un des tous premiers documentaires que j’ai pu réaliser. Je pense que c’était assez inédit pour l’époque.

L’idée d’allier la passion pour l’observation des cours d’eau, la fibre de photographe-vidéaste et les connaissances en hydrobiologie pour réaliser des documentaires sur la vie des ruisseaux et des rivières est rapidement devenue une évidence pour moi. Mon but était, et reste encore aujourd’hui, de sensibiliser le grand public et les décideurs à la sauvegarde des cours d’eau en montrant la diversité et la beauté de ces milieux naturels, leur fragilité, en expliquant l’intérêt que nous avons tous à les préserver."

Image
charles Ritz
Légende
Panneau didactique installé par lauréat 2017, l'AAPPMA de la Haute-Thur (68) © Philippe Laforge
Texte

Vous avez récemment collaboré avec les membres de l'International Fario Club (IFC), créé par Charles Ritz en 1958, qui sont à l'origine du prix portant le nom du fameux pêcheur globe trotter, pouvez-vous nous en dire un peu plus ?

"L’International Fario Club a créé le prix en 2003 pour refléter la préoccupation de ses membres pour l’état des rivières en France et aider là où c’est possible les projets méritants avec une dotation et une mise en lumière. Consacrer un peu de temps et d’argent à ceux qui se donnent sans compter pour les cours d’eau est apparu indispensable. Les lauréats ont tous parlé avant tout de reconnaissance bien utile pour justifier leurs actions/politique auprès de leur base parfois dubitative, et souvent utilisé les fonds pour déclencher des mécanismes d’abondement et démarrer ainsi de nouveaux projets."

Image
Prix Charles Ritz
Légende
© Philippe Laforge
Texte

Au sujet de votre dernier film consacré aux lauréats du prix, quels sont les messages qu'il véhicule ?

"Le film est construit sur des témoignages de femmes et d’hommes qui ont mené et continuent à mener, le plus souvent à titre bénévole, des initiatives locales visant à promouvoir une pêche responsable et le lien de plus en plus malmené entre l’humain, les cours d’eau et les poissons, ou encore des actions ayant pour but d’améliorer la situation de cours d’eau, préserver un patrimoine naturel et dénoncer des situations inadmissibles qui mettent en danger la vie aquatique.

C’est un message d’espoir que le film veut faire passer. En démontrant qu’il n’est jamais trop tard pour agir. Si l’on se bouge réellement, si l’on est motivé pour faire avancer les choses, et bien, même s’il s’agit de combats de longue haleine dont l’issue positive n’est jamais assurée, il est souvent possible de renverser la tendance de dégradation observée un peu partout."

Tout ceci tombe à pic à l'heure où il semble plus que jamais nécessaire de mobiliser les pêcheurs dans la protection de nos milieux aquatiques ! Comment est-ce que les adhérents de notre système associatif peuvent aider les projets de l'IFC ?

"Lorsqu'on est membre d'une AAPPMA, il est possible de répercuter les dossiers promus par le prix auprès de votre association et de l’encourager à se porter candidate, faire remonter aux organisateurs du prix Charles Ritz les informations des associations qui agissent pour leur rivière quand vous en connaissez...etc. Par ailleurs, l'IFC et moi-même sommes actuellement à la recherche d'un diffuseur pour la version longue (52 minutes) du film sur les lauréats. Si vous avez une piste, nous vous serions reconnaissants de nous en informer ! Enfin, vous êtes les bienvenus pour vous engager avec l'IFC dans l’ouverture d’un nouveau canal de financement de la protection des rivières, en convainquant des entreprises impliquées d’agir en complément de l'Etat pour le bien de tous."

Image
Prix Charles Ritz 2017
Légende
Remise du prix au lauréat 2017 © Philippe Laforge
Texte

A ce propos, l'International Fario Club accorde une place importante à la démarche participative, pouvez-vous illustrer ce point ?

" En 2020, la version « 22 minutes » du film sur les lauréats fut projetée lors du Rise Festival. L'IFC a célébré la duplication du prix en Angleterre, dont la deuxième édition est prévue pour 2022. Cette année le président du jury est Gael Even, très actif sur tous les fronts. 

L'IFC offrira une place au jury par les réseaux sociaux à un follower choisi sur dossier, un peu comme le fait la radio France Inter avec « Le prix du livre Inter ». La version longue du film (52 minutes) sur les lauréats est finalisée et sera accessible dès qu’un canal de diffusion sera localisé. L'IFC et moi-même souhaitons remercier l'ensemble des mécènes qui ont soutenu ce projet de film.

L’IFC fêtera l’an prochain la 20ème édition française avec la sortie d’un livre qui présente les 20 lauréats, leurs actions et leurs vertus d’exemplarité.

Enfin, dès la crise liée à la Covid19 derrière nous, l'IFC entamera des chantiers de team building en rivière avec des entreprises partenaires soucieuses d’impliquer leurs équipes auprès des acteurs de terrain dans la restauration des cours d’eau."

Merci Philippe, en tout cas l'appel est lancé pour un éventuel candidat à la diffusion du film dont voici la bande-annonce :

Vidéo
Texte
Image
Prix Charles Ritz
Légende
Les lauréats du prix Charles Ritz © Philippe Laforge

A propos de l'auteur