Protocole de test des cannes leurre

Protocole de test de pêche au leurre

Après les cannes à mouche, c’est au tour des cannes leurre de passer dans le moulinette de Truites & Cie. Voici une présentation du protocole URRS, évolution du CCS, et de la façon dont nous allons l’utiliser dans le cadre des tests de cannes leurre.

Texte

Pour commencer, vous devez avoir lu mon précédent article expliquant le principe du Common Cent System et la façon dont nous le mettons en oeuvre pour tester les cannes à mouche. Pour les cannes leurre, nous n’allons rien inventer mais simplement aller un peu plus loin dans le protocole.
Le CCS a été initialement conçu spécifiquement pour les cannes à mouche et la plage de puissance prise en compte dans les différentes tables de référence était donc limitée. Très vite, le Dr Bill Hanneman a pris conscience qu’il était nécessaire d’étendre le système pour permettre de mesurer n’importe quelle canne, toutes techniques et puissances confondues. C’est ainsi qu’est né le "Universal Rod Rating System", ou URRS.

Dans les cas des cannes à mouche nous nous sommes volontairement limités à trois indicateurs CCS (l’action AA, la puissance ERN et la fréquence CCF) alors que le système en comporte deux de plus : le Tip Power (TP) et le Power Reservoir (PR). Ces deux indicateurs sont définis comme étant les limites de puissance haute et basse d’une canne. Ils sont assez complexes à interpréter dans le cas des cannes à mouche mais sont extrêmement utiles dans le cas des cannes leurre car ils vont permettre de calculer la plage de puissance de lancer. Nous allons voir comment les mesurer et les interpréter, mais avant ça nous allons parler du Big Picture.

 

The Big Picture

Vous vous souvenez que pour déterminer la puissance et l’action d’une canne, il est nécessaire de faire descendre l’extrémité du scion d’un tiers de la longueur totale de la canne ? Et bien, au lieu de considérer le blank dans sa totalité nous allons prendre des mesures sur toute sa longueur. C’est comme si décidiez de pêcher avec seulement 10% du blank, puis 20%, puis 30%, et ainsi de suite jusqu’à arriver à la longueur totale. A chaque étape, le couple ERN/AA est relevé et l’ensemble des mesures permet de tracer une courbe.

Image
The Big Picture
Légende
The Big Picture
Texte

L’intervalle de mesure a finalement peu d’importance puisque l’objectif est de tracer une courbe, mais le système venant des Etats Unis, le protocole originel préconise de prendre une mesure tous les pieds, c’est à dire tous les 30cm. Evidemment, cette courbe n’est pas triviale à interpréter, mais elle est une représentation visuelle globale du comportement du blank. C’est ce que l’on appelle The Big Picture.

Texte

Tip Power

Littéralement, il s’agit de la “puissance du scion”. Il s’agit de la plus faible valeur d’ERN sur la courbe de notre Big Picture. Elle est très simple à déterminer puisque qu’il suffit de prendre le point le plus à gauche de la courbe et de relever son ERN sur l’axe des abscisses. Dans la figure précédente, le Tip Power a donc pour valeur 4.8.

 

Power Reservoir

Image
Mesure du Power Reservoir
Texte

Cette fois, au lieu de jouer sur la longueur, nous allons jouer sur la hauteur. La réserve de puissance (PR) correspond à la masse nécessaire pour charger une canne, non pas jusqu’à un tiers de sa longueur totale, mais jusqu’à la moitié.

Image
Mesure du Power Reservoir
Légende
Mesure du Power Reservoir
Texte

Là aussi, le nombre de Cents nécessaire à faire fléchir la canne sera converti en une valeur d’ERN. Cette valeur permettra d’avoir une idée du comportement d’une canne au delà de sa charge nominale.

Interprétation des résultats

Les valeurs ERN, TP et PR vont pouvoir être utilisées pour déterminer la plage d’utilisation d’une canne. A savoir le poids le plus léger et le poids le plus lourd que vous allez pouvoir lancer avec cette canne.
Pour cela, le Dr Bill Hanneman propose une nouvelle table de conversion permettant de convertir ces trois valeurs en un poids en onces (Oz). Nous vous proposons ici son équivalent en grammes. Dans le cadre des cannes à truite, nous nous limitons à la tranche allant de 0 à 34g.

Image
Conversion ERN/Poids de lancer
Légende
Table de conversion d'une valeur ERN en un poids de leurre
Image
Graphique ERN/Poids de lancer
Légende
Version graphique
Texte

On remarque que pour les valeurs d’ERN supérieures à 2, les décimales sont ignorées.

D'après le protocole URRS, une canne serait capable de lancer au minimum le poids correspondant à son TP, au maximum le poids correspondant à son PR et serait à l'aise avec un poids correspondant à son ERN.

Exemple :

Une canne ayant un ERN de 6,5, un TP de 2,5 et un PR de 11,3 lancera idéalement 9,64 grammes mais sera également à l’aise avec des leurres de 4,54 à 19,8 grammes. En pratique, la limite haute déterminée à partir du PR nous semble exagérément élevée alors que la fourchette TP-ERN est bien plus réaliste. Nous avons donc choisi de calculer la plage de lancer d'une canne leurre à partir de ces deux indicateurs. Dans un soucis de lisibilité des résultats, en fonction de la puissance de la canne testée, les valeurs pourront être arrondies au gramme près.

En résumé, les résultats de tests de cannes leurre bénéficieront des mêmes indicateurs que ceux des cannes mouche (AA, ERN, CCF) mais seront enrichis avec les valeurs TP, PR, et les puissances de lancer qui en découleront.

Texte

Références :

Le site officiel du Common Cents System et en particulier le second article Part 2 : The Big Picture.

Univeral Rod Ratings : Expanded Common Cents - RodMaker Magazine Volume 10 - Issue 4 (disponible uniquement en édition papier)

Image
Pêche au leurre

A propos de l'auteur

Pour Pierre, la pêche est un héritage familial. Il est initié par son père et son grand père dès qu'il a l'âge de tenir debout avec une canne à pêche. Il…