Test : JMC compétition Fast 7'6 #3

jmc competition

Après avoir initié une série d'articles sur la technique de lancer italien (ici), passons aux tests de cannes en 7'6, longueur particulièrement bien adaptée à cette approche. Le premier modèle présenté, la JMC Compétition Fast 7'6 #3, a été spécifiquement mis au point pour ce lancer et nos mesures le confirment : 

Image
jmc competition
Texte

Test statique :

Cette canne 3 brins possède un blank olive mat doté de 9 anneaux (le premier SIC suivi de 8 monopattes). L'originalité du produit réside dans son porte-moulinet à bagues "auto-bloquantes". Les bagues se bloquant dans le liège lorsque le moulinet est en place ; une poignée liège forme cigare surmonte l'ensemble. Cette canne vous sera livrée dans un tube rigide compartimenté. 

Image
jmc competition
Image
jmc competition
Image
jmc competition
Image
jmc competition
Image
jmc competition
Image
jmc competition
Image
AA jmc competition
Texte

Mesures : 

Le protocole Common Cents System a permis de caractériser l'action, la puissance et la réactivité de cette canne : 

En ce qui concerne la puissance, 42 cents ont été nécessaires pour plier la canne sur un tiers de sa longueur, ce qui donne après conversion un ERN à 5.20. Il classe donc la puissance de la canne comme une soie 4/5, la valeur d'ERN se situant dans la fourchette [4.75 - 5.25]. La puissance annoncée par le fabriquant est donc sous estimée mais nous verrons en quoi ce n'est pas du tout un défaut pour le lancer italien. Avec un AA de 66°, l'action de la canne est moderate fast mais à la limite de la catégorie fast (AA > 66°). En réalité, c'est l'une des cannes les plus rapides que nous ayons testées en 7'6 jusqu'à maintenant (les références modernes de cette longueur sont quasiment toutes des moderate fast). La fréquence à 91 est élevée en relation avec la faible longueur et la puissance relativement importante du produit. Avec un PTE à 175 gr, l'équilibre est excellent compte tenu de la longueur et de la puissance.

Image
JMC competition Fast
Matériel

JMC Compétition Fast 7'6 #3

Marque
JMC
Série
Compétition
Longueur
7'6
Soie
#3
Brins
3
Poids réel
51.00g
Longueur réelle
226cm
Anneaux
9
Premier anneau
44.00cm
Dimensions poignée
26x140mm
Porte moulinet
Uplocking
Talon de combat
Non
PME
125.00g
PTE
176.00g
IP
42
ERN
5.20
AA
66°
CCF
91cpm
Prix
389.00€
Image
Malik
Texte

L'avis de Malik Mazbouri, instructeur SIM Suisse :

"La Competition Fast 7'6 soie de 3 est le produit d’une collaboration menée en 2012 par la Scuola Italiana di Pesca a Mosca (SIM) et la firme JMC. L’action de cette canne 3 brins est un peu plus marquée en pointe et un peu plus rapide que celle de sa sœur ainée, la Competition 7'6, fruit d’une précédente collaboration. Son encombrement réduit en fait une compagne de jeu idéale sur les petits cours d’eau à forte végétation rivulaire. Légère, elle est agréable à pêcher à courte et moyenne distance et, à condition de ne pas la brusquer, elle répond plutôt bien lorsqu’on allonge le tir au-delà des 12-15 mètres. Pointe, ventre (partie centrale) et talon de canne travaillent ici en bonne harmonie : nous n’avons pas à faire, comme il arrive parfois avec des cannes trop extrêmes, à une barre à mine flanquée d’une pointe-ressort, molle et instable, qui se plie exagérément. Les lanceurs techniques apprécieront, comme les chanceux qui auront à combattre un poisson un peu plus gros que la moyenne. Recommandée en soie de 3 par le fabricant, la Competition Fast ne sera pas dénaturée par l’usage d’une soie de 4, qui conviendra sans doute mieux aux pêcheurs venus du lancer classique ou habitués aux actions plus lentes. On pourra même l’associer à une soie de 5, mais au détriment de ses qualités intrinsèques et à contre-emploi selon moi : mieux vaudrait alors se tourner vers une canne d’action plus douce. Personnellement, je l’utilise volontiers avec une DT2.

Sur le plan technique, grâce à sa bonne réactivité en pointe, la Competition Fast fournit un excellent outil pour les lancers particuliers (trick cast), notamment les courbes dynamiques développés dans le cadre du style italien (TLT). Son bon équilibre général permet toutefois de solliciter le blank plus en profondeur, en actionnant la partie basse de la canne, comme on le fait sur des lancers type « butt cast » à l’américaine (sans doute inspiré du lancer « bourrasque » déjà décrit avant-guerre par Burnand et Ritz) ou « rasant » à l’italienne. Le lancer rasant TLT est un lancer où la soie, projetée sur une trajectoire parallèle, se déplace à quelques centimètres de la surface de l’eau : parfait pour placer une mouche à distance moyenne sous la profondeur d’une frondaison.

Il s’agit, en conclusion, d’une canne légère, très agréable à pêcher et à lancer, qu’on pratique ou non « à l’italienne » et qui a d’évidence sa place sur le marché étroit des cannes courtes et rapides. Mais il s’agit aussi d’une canne technique, que je ne recommanderai pas à un moucheur débutant ou à un amoureux des actions lentes, à moins qu’il souhaite s’initier au style italien, pour lequel elle a été développée. Un regret final : le système de fixation du moulinet par simple anneaux, mal pratique et raté..."

Image
Jmc conpetition
Texte

L'avis de la rédaction :

Avec sa puissance réelle #4/5, cette canne peut accepter sans problème une soie 4 pour le lancer conventionnel. Toutefois, ceux qui désirent l'utiliser pour la technique de lancer italien TLT telle que nous l'avons présentée ici, c'est à dire en "sous chargeant" la canne de façon à augmenter le rythme de lancer, il vaudra mieux respecter la préconisation du fabricant et lui adjoindre une soie 3, voire même une DT2 comme évoqué précédemment par Malik (en effet, le CCF indicateur du tempo optimal à adopter lors du casting sera encore plus élevé en sous chargeant d'avantage la canne). Les avis sont plus mitigés sur le porte-moulinet ! Durant nos phases de test (forcément limitées dans le temps), nous n'avons pas rencontré de problème particulier à ce niveau, le moulinet choisi étant toujours resté fermement maintenu, à voir sur le long terme avec d'autres références ! 

Texte

Liens utiles : 

Le protocole de test des cannes à mouche : ici

Le catalogue JMC : ici