Nouvelle Zélande, partie 1 : découverte !

Pêche Nouvelle Zélande

Nous voilà dans la première quinzaine de décembre. Je suis contraint de stopper brutalement ma saison sandre, à contre cœur, mais je n'ai plus vraiment le choix. Mon avion décolle dans quelques jours et je n'ai officiellement rien préparé..

Texte

Pas trop stressé le garçon ! Franck, mon compagnon d'aventure, semble être aussi bien organisé. A la seule différence qu'il a déjà effectué ce genre de voyage, contrairement à moi, et qu'il sait la préparation que cela engendre. Avec quelques uns de ses bons conseils en poche, j'ai tout ce qu'il faut dans mes bagages pour faire face à ce périple de cinq semaines. Enfin, pour dire vrai, juste le stricte minimum côté vestimentaire mais un bon gros stock de matériel de pêche. En même temps, nous n'avons pas prévu de tourisme ou autres activités obsolètes. Notre quotidien sera essentiellement basé sur le mode rando/pêche !

Image
Jordan Hernandez
Texte

Mon premier pas sur le territoire néo-zélandais fut assez humide, sous des trombes d'eau pour être réaliste. Apparemment, la météo du moment est très instable. C'est à dire venteuse avec fréquemment de la pluie en abondance, tout ce que j'aime... D'ailleurs, mon excitation de début de voyage va vite redescendre car les premières rivières que l'on croise sont toutes en crues et à la limite de déborder de leur lit. Franck tient à me montrer d'entrée de jeu les quelques belles rivières qu'il avait parcourues deux ans auparavant. Mais celles ci n'échappent pas à la règle et sont en crues également. Après quelques heures de route et des plans non productifs, notre solution de repli sera une paire de petits lacs que l'on a repérée à proximité sur la carte. De quoi avoir mes premières sensations et de sortir quelques truites sur le coup du soir, ça détend !

Image
pêche grosse truite
Image
grosse truite
Texte

Après avoir repris la route, on fera un petit stop le long de l'un des fameux canaux réputés pour contenir quelques truites géantes. Juste le temps de prendre une truite en sèche avant de se faire chasser à nouveau par une grosse averse.

Image
pêche truite mouche
Texte

Voyant que le plan que nous avions prévu tombe à l'eau avec toute cette pluie, on décide de ne plus prévoir un tracé à l'avance mais plutôt de bouger en fonction de la météo. Une fois avoir passées en revue les prévisions de la semaine à venir sur toute l'île sud, nous reprenons la route pendant 6h en direction du nord. En arrivant, on constate une légère amélioration, les grandes rivières sont quasiment pêchables et l'eau semble avoir tendance à s'éclaircir. Logiquement, les affluents de ces mêmes grandes rivières devraient être encore plus propices à la pêche. Je propose à Franck que l'on tente les trois affluents situés dans le secteur, à partir de la confluence en remontant sur quelques kilomètres. 

Le premier nous fera directement prendre conscience que la pêche ne sera pas cadeau. Seulement deux poissons vus sur les plus de cinq kilomètres parcourus. J'avais mis l'une des deux au sec sur une action sympa en sèche, mais elle ne passera pas devant l'objectif. Je me contenterai de souvenirs pour me remémorer ma première vraie grosse truite de rivière en NZ, puisque nous avions oublié tous les deux nos téléphones et appareils photos. Assurément notre première belle performance du séjour ! 

Pour le second affluent, la tendance sera quasiment identique. Nous avons repéré quelques poissons de plus mais ceux-ci restaient difficilement abordables, ce qui était compréhensible car la pression de pêche devait y être plus importante au vu des nombreuses traces le bord de la rivière. Je m'en sortirai bien avec un beau coup de ligne en nymphe à vue sur une petite cuivre de mon ami Nico Germain !

Image
Jordan Hernandez
Texte

Le troisième et dernier affluent du secteur était le plus propice des trois, un niveau d'eau bas et très clair, nous offrant une bonne visibilité.

Image
Pêche NZ
Texte

Cette rivière était bien plus fournie en truites que les deux autres. Par contre la taille moyenne était plus basse, un petit 55 cm environ. Peu de poissons postés dans les pools, la majorité se trouvait dans les courants réguliers mais rapides. J'en déclencherai quelques-unes sur des animations avec de petites nymphes à billes tungstènes que j'utilise habituellement chez moi.

Image
Pêche Nouvelle Zélande
Image
Pêche Nouvelle Zélande
Texte

Les conditions météos changent rapidement et nous poussent une nouvelle fois à bouger, sans nous laisser le temps d'approfondir un peu plus. Les grands vents quotidiens nous ramènent des précipitations régulièrement et il est rare de pouvoir rester plus de trois jours dans le même coin. Forcés de reprendre notre migration en quête de beau temps, nous trouverons un peu de soleil en s'enfonçant de trois heures de route en direction de la west coast ! 

On reprendra le même plan puisqu'il a été efficace. C'est à dire, se rapprocher d'une grande rivière pour pêcher ses affluents. Un choix tactique à nouveau payant :

Tout juste après avoir remonté à peine une centaine de mètres de rivière, je repère une jolie fario sur une tête de courant. M'approchant lentement car je n'ai aucune végétation pour me fondre dans la masse, je me doute que je n'aurai pas beaucoup d'occasions de l'aborder. C'est sur une belle dépose et une dérive bien dans son axe qu'elle cédera à une pheasant tail, ayant juste à ouvrir la bouche sans se déplacer pour la saisir. Parfait ! 

Image
Pêche Nouvelle Zélande
Texte

La suite se complique encore davantage, on croise régulièrement des poissons mais difficilement abordables. Une nouvelle fois la pression de pêche à l'air élevée, les truites ne nous laissent clairement pas les approcher et on ne dispose que d'un seul passage avant de les voir fuir. On peut cumuler à tout cela, un vent très fort qui rend nos lancer moins précis et bien plus aléatoires. De temps en temps, il y a une petite accalmie et il vaut mieux en profiter car ça ne dure jamais bien longtemps. Entre deux rafales, celle-ci sera venu gober dans dix centimètres d'eau.

Image
pêche nouvelle zélande
Texte

Changement de décor, nouvelle rivière mais des conditions similaires à la précédente. Franck a l'oeuvre sur un beau poisson qui, finalement, boudera toutes nos imitations. Bon, j'avoue le paysage compense un peu la difficulté de la pêche !

Image
pêche Nouvelle Zélande
Texte

Quelques unes se laisseront prendre au jeu mais notre ratio de poisson vu/pris est assez faible. La moindre faute dans l'approche, le lancer, la dépose, ou encore la dérive nous coûte cher. Il faut absolument être irréprochable ! Quand ça devient une véritable mission pour en capturer une, il faut savoir apprécier le moment quand cela arrive !

Image
Nouvelle Zélande
Texte

Le facteur poisse semble s'approcher de moi, sans que forcément je ne l'apprécie. Il a jugé bon, à mon grand regret, de me suivre durant ce voyage, me donnant un petit coup de pouce lors d'une perte d'équilibre sur un caillou glissant me faisant finir au sol. Une petite chute banale comme il peut en arriver souvent dans ces environnements glissants ou chaque pas se doit d'être assuré. Cette petite cascade me causa plus de dommage que je ne l'aurais pensé : une grosse inflammation entre la cheville et le tibia au point de ne plus trop voir la différence entre les deux. Evidemment chaque pas en devient douloureux et le repos forcé me guette. On en profite pour faire une petite halte, se remettre et recharger les batteries afin de mieux repartir.

Image
Jordan Hernandez
Texte

L'aventure continue au prochain épisode !

Image
Nouvelle Zélande

A propos de l'auteur

A 25 ans, Jordan est un amoureux de la Nature et, bien évidemment, de la richesse du milieu aquatique qui l'entoure. Spécialisé dans la pêche des carnassiers aux…