PLC Pêche

Mes dernières truites en scène

pêche fario

Un retour sur mes derniers moments passés au bord de l'eau : mon emploi me permettant de sortir très régulièrement et ainsi d'accumuler beaucoup d'heures de pêche, j'en profite pour approfondir mes connaissances des milieux que je parcours depuis quelques années mais aussi pour m'évader au delà du département. Tel un appel à la découverte, je m'essaie sur des secteurs sauvages, plus ou moins méconnus, tout comme sur des rivières dont la réputation et la fréquentation dépassent parfois l'entendement. C'est en variant un maximum les biotopes que j'estime apprendre le plus. Quand je ne connais pas la majorité des parcours, je décide de pêcher aussi bien à la mouche qu'aux leurres. N'en déplaise aux puristes, personnellement je trouve que les deux techniques sont polyvalentes et surtout complémentaires. Voici les images de mes dernières belles prises avec l'anecdote qui les accompagne chaque fois :

Texte

Me voilà ainsi au bord d'une rivière que je fréquente seulement depuis quelques heures. L'eau est légèrement piquée, portant les stigmates d'un orage de la veille et s'éclaircie progressivement. Après quelques petites truites prises aux leurres, je reste sur ma faim, m'attendant à une activité plus soutenue. Plutôt que d'insister, je pose mes leurres pour me mettre en mode observation, accompagné de mon ensemble mouche au cas où je croiserai quelques farios. Cela me permettra de repérer les postes, les courants ou encore les bordures potentiellement intéressantes pour mes futures sorties. Durant ma prospection, je localise plusieurs truites postées, dont un beau sujet, dans un contre courant. Le bord de l'eau est assez dégagé mais j'ai tout de même de quoi me dissimuler pour l'approcher. Une aubaine en nymphe à vue ! Je suis en place, prêt à aborder ce poisson qui se nourrit dans l’insouciance la plus totale, à environ sept ou huit mètres de moi. Je lui propose à deux reprises une pheasant tail, non lestée, sans déclencher la moindre réaction bien que mes passages semblent propres. Conscient que mes chances d'effrayer le poisson augmentent considérablement en multipliant les passages non productifs, je dépose ma nymphe deux mètres plus haut pour qu'il ne la voit pas descendre. S'en suis une animation qui lui sera fatale puisqu'il se jette littéralement dessus. Après un combat très moyen pour son gabarit, ce superbe poisson finit dans mon épuisette.

Image
truite fario
Texte

Changement de décor : nouvelle rivière que j'arpente cette fois-ci depuis la veille. Une pêche de reconnaissance aux leurres souples sur le coup du matin. Une belle truite en mouvement, repérée le long de la bordure. Le premier passage sera le bon, un coup classique comme j'aime, simple et efficace !

Image
pêche leurre
Texte

Un coup du soir sur une rivière que je fréquente depuis plusieurs années. Je sais la présence de truites correctes sur le secteur mais les postes habituels ne contiennent visiblement que des petits poissons actifs aujourd'hui. C'est dans des légers remous, le long de la tête de courant que je remarque un gobage subtil qui ne crée quasiment pas de cercle. Un peu de réussite puisque je pose les yeux au bon moment, au bon endroit pour capter cette action qui se déroule sur la berge opposée. Un fort courant me sépare d'elle, ce qui m'empêche de l'aborder correctement d'où je suis. Tel qu'il est, l'encombrement de la bordure en face ne me permet pas de l'attaquer non plus. Une seule option s'offre à moi, c'est à dire approcher ce poisson par le côté et en plein courant. Pas évident mais j'y parviens, jusqu'à être tout près de cette truite qui continue de gober à intervalles réguliers. Il ne me reste plus qu'à déposer ma sèche avec application entre quelques branchages. Un premier passage efficace suffira pour la prendre. Une fois à l'épuisette, je reconnais un poisson que j'ai déjà capturé à plusieurs reprises sur le poste situé plus en aval. L'occasion de voir qu'il se porte très bien et de confirmer l'intérêt du "catch and release". Vive le nokill !

Image
pêche grosse truite
Texte

En plein après midi, alors que la température dépasse les trente degrés, j'ai pris plus de coups de soleil que de truites sur mes leurres. Je me retrouve bêtement avec ma spinning alors que de superbes gobages viennent fréquemment briser la surface. Evidemment, je m'en veux suite à ce mauvais choix de pêche, mais il faut savoir faire en fonction de ce que l'on a sous la main... Donc, pour optimiser mes chances de prendre ne serait-ce qu'une truite, je diminue le diamètre de mon bas de ligne, réduis la taille et le poids de mes leurres. De cette manière, j'attire l'attention de quelques poissons, ce qui m'aidera à en prendre une paire dont celle-ci qui viendra sauver mon après midi. Là, j'avoue.. j'ai galéré !

Image
pêche leurre
Texte

Mêmes conditions que pour la session précédente, sauf que cette fois-ci, j'ai pris mon fouet. Bon forcément, il n'y a plus autant de gobages sinon ce ne serait pas marrant... Je prends quand même ces deux farios correctes coup sur coup, à une vingtaine de mètres en sèche. C'est toujours sympa de pouvoir sortir un peu de soie !

Image
pêche fario
Image
pêche fario
Texte

A nouveau une rivière découverte la veille. J'ai remarqué que quelques poissons venaient nympher en bordure, il n'en faut pas plus pour que je me mette en mode nymphe à vue. J'enchaîne deux échecs consécutifs sur des truites moyennes puis je tombe sur une grosse fario qui se tient au plus près de la végétation en bordure. J'hésite entre nymphe et sèche car celle-ci se trouve juste sous la surface. Mes échecs précédents ne m'encourageant pas le moins du monde, je décide de tenter une imitation de surface. Les arbres qui m'entourent rendent impossible un lancer normal. Au culot, j'essaie un lancé "roulé" des plus médiocres mais mon bas de ligne s'étend, tant bien que mal, de tout son long. La dérive est bonne et comme une suite logique j'arrive à mettre dans mon épuisette cette belle truite avec de grosses proportions, qu'on pourrait presque qualifiée d'obèse. Bref, je suis ravi !

Image
grosse fario pêche
Texte

Le soleil est à son zénith, le fort vend du Nord me fait perdre de la distance de lancer bien que je pêche lourd (5gr pour un Tailgunr 3,5" de Biwaa). Je raccourcis mes jets de façon à éviter les passages approximatifs et à toujours être bien en contact avec mon shad que je laisse planer en pleine veine. Ce n'est qu'en tête de courant, au point chaud du poste, que j'enregistre le blocage brutal d'une jolie fario méditerranéenne qui tente de se dépiquer en se secouant dans tous les sens. Une manœuvre intelligente mais qui ne lui évitera pas de poser quelques secondes avec moi devant l'objectif. 

Image
pêche truite
Texte

Mon dernier coup de ligne, est surtout celui qui m'a le plus fait plaisir : ça se joue à domicile, alors que je ne dispose que d'une paire d'heures pour pêcher en fin d'après midi. Le temps est lourd, dû à un voile nuageux très épais laissant présager à une dégradation de la météo d'ici la fin de soirée. Cette ambiance, que je trouve assez inconfortable, n'a pas l'air de l'être pour les truites, ni pour les insectes d'ailleurs, j'assiste à une grosse éclosion. Certainement la plus massive que j'ai pu observer ce début de saison. La majorité des poissons sont dehors, au ras de la surface, prêts à gober cette nourriture abondante qui dérive dans leur champs de vision. Postées dans le courant de façon hiérarchique, elles ne prêtent guère d'attention à ma présence. Je peux aborder sereinement la plus grosse d'entre elles et lui déposer délicatement une petite ORL montée sur un hameçon de 20. Quelle satisfaction de la voir gober mon imitation comme si c'était une vraie !

Image
pêche grosse fario
Texte

Evidemment, toutes ces actions décrites précédemment ne sont pas totalement représentatives de mes pêches... C'est le résultat de longues heures de recherche, d'observation, parfois de doutes et d'échecs. La seule finalité qui m'importe, c'est de passer un bon moment au bord de l'eau !

Image
pêche fario
Texte

A bientôt, au bord de l'eau...

A propos de l'auteur

A 25 ans, Jordan est un amoureux de la Nature et, bien évidemment, de la richesse du milieu aquatique qui l'entoure. Spécialisé dans la pêche des carnassiers aux…