Construction de la ligne en nymphe au fil (2/2) : l'indicateur et la pointe

ligne nymphe au fil

Dans le premier article traitant du montage nymphe au fil, nous avons abordé le choix de la soie et la construction du bas de ligne. Passons aujourd'hui aux derniers éléments qui constituent votre ligne, à savoir l'indicateur fluo et la pointe.

Texte

Le choix de l'indicateur coloré

En nymphe au fil, le suivi de la dérive et la détection des touches se font grâce à un indicateur coloré dont la qualité première est de rester visible en toutes circonstances, sans influencer la trajectoire ni la vitesse de la dérive. De nombreux types d'indicateurs sont aujourd'hui disponibles. Afin de choisir au mieux, il est bon de considérer la version de la nymphe au fil pratiquée, à savoir "canne haute" ou "au fil plaqué".

Pêche en nymphe canne haute

Dans la pêche en nymphe au fil "canne haute", il faut parvenir à trouver un compromis entre la visibilité et le poids de l'indicateur qui, lorsqu'il est trop important, a tendance à perturber la dérive des nymphes. Ainsi, l'indicateur gagne à être le plus léger possible de façon à ne pas influencer la dérive (et ce d'autant plus que les nymphes sont légères et donc sensibles au dragage) tout en étant à la fois visible, ce qui dépend des conditions de pêche (luminosité, reflet) et de l'acuité visuelle du pêcheur. Deux solutions principales s'offrent à vous :

    Image
    indicateur fluo
    Texte

    Le morceau de nylon fluo simple

    Si l'on pêche avec un bas de ligne de couleur neutre (bas de ligne à noeuds ou brin unique de monofilament neutre), on peut intercaler 30cm de nylon fluo avant de nouer la pointe. Si l'on pêche à l'espagnole avec un bas de ligne en nylon fluo, on peut attacher la pointe directement dessus.

    On choisira une référence de nylon particulièrement opaque, dont la couleur dépend de la vue du pêcheur et des conditions rencontrées (couleur du fond de la rivière, luminosité...etc). Les couleurs orange, jaune et vert sont les plus classiques. Le caractère bicolore peut également aider à une meilleure perception. A vous de faire des essais pour trouver les références qui vous conviennent le mieux ! Parmi les plus utilisées, citons dans la catégorie bicolore le Vision Nymphmaniac, le Hanak ou encore le Rio. Le Pezon & Michel Color line est également une référence fluo uni très bien adaptée.

    Le diamètre du brin fluo dépend de votre capacité à bien le voir, il est généralement en 18 ou 20/100.

    Avantages :

    • peu ou pas d'influence sur la dérive
    • prix
    • meilleure solution lorsqu'on alterne souvent pêche au fil plaqué/canne haute

    Inconvénient :

    • visibilité non optimale (qu'on peut améliorer en ajoutant de la graisse fluo)
    Image
    pêche nymphe
    Légende
    Canne haute, l'indicateur ne doit pas être trop lourd sous peine de perturber la dérive
    Image
    indicateur fluo
    Texte

    Les indicateurs spiralés, tissés et à billes

    Si vous souhaitez pêcher avec un indicateur très visible, il est également possible de choisir un modèle :

    Leurs volumes importants leur confèrent une visibilité sans égale ; ils sont toutefois à réserver aux pêches avec des nymphes de tailles moyennes à grosses sous peine de perturber la dérive (évitez de les utiliser dans les pêches ultra-light de types 2 nymphes de 2 mm ou 2 nymphes de 2.4 mm).

    Avantages :

    • visibilité optimale en toutes circonstances
    • excellente flottaison une fois graissé pour la pêche au fil posé

    Inconvénients :

    • plus d'influence sur la dérive que la simple portion de nylon fluo
    • prix
    Image
    pêche nymphe
    Légende
    Lorsque la luminosité est faible comme en automne, l'indicateur gagne à être recouvert de graisse fluo
    Texte

    Pêche en nymphe au fil plaqué

    Pour la pêche au fil posé sur l'eau, l'indicateur repose à la surface. Ainsi il est avantageux de choisir un indicateur qui donne de la portance au montage : plus il flotte efficacement à la surface tout au long de la dérive, plus il soutient la descente planante de la ou des nymphes. Plusieurs types d'indicateurs sont potentiellement éligibles, on peut utiliser :

    Image
    graisse Preston
    Texte

    Un morceau de nylon fluo graissé

    C'est la meilleure solution (et la plus économique) lorsqu'on alterne souvent pêche au fil plaqué/canne haute en présence d'une bonne visibilité. Une fois le montage du brin fluo effectué (voir le paragraphe précédent relatif à la nymphe au fil "canne haute"), il suffit de l'enduire de graisse colorée de façon à augmenter sa flottabilité, opération qu'il faudra renouveler en action de pêche. Parmi les graisses les plus fréquemment utilisées, citons la graisse Preston et le Neon Vax. Autre produit intéressant : la peinture Sensas rouge. Initialement conçue pour augmenter la visibilité des antennes de flotteur de pêche au coup, cette dernière est très efficace car très durable lorsqu'on l'applique sur une portion de nylon.

    Avantages :

    • prix faible
    • polyvalence (efficacité dans la pêche "canne haute")

    Inconvénient :

    • visibilité non optimale
    Image
    indicateur Ellipse
    Texte

    Des indicateurs flottants

    Souvent assez volumineux, ces indicateurs aux couleurs flashy sont fait de matériaux dont la densité est inférieure à celle de l'eau. Ils sont assez lourds mais peu denses, donc plutôt spécifiques pour la pêche au fil posé. On trouve tout d'abord les enveloppes tissées contenant un cylindre flottant (cas de l'indicateur nymphe ELLIPSE) : elles comportent deux micro-anneaux à chaque extrémité, ce qui facilite la jonction au bas de ligne d'un côté et à la pointe de l'autre.

      Image
      Strike indicator
      Texte

      Autres types d'indicateurs flottants : les indicateurs en mousse ou en polypropylène type strike indicator (disponibles chez Vision, Loon...ect). Ils sont très utilisés à l'étranger et notamment dans les pays anglo-saxons. Le morceau de polypropylène fait carrément office de bouchon dans ce cas.

      Ils nécessitent un montage particulier voire un petit tube en silicone pour être fixés au bas de ligne. Ce type d'indicateur présente l'avantage de pouvoir coulisser sur la ligne et il permet donc d'ajuster la distance indicateur/mouche. Toutefois leurs volumes importants pénalisent quelque peu les lancers et les confinent à un usage "au fil plaqué".

      Avantages :

      • flottabilité et visibilité optimales
      • position facilement réglable sur le bas de ligne pour les strike indicator yarn

      Inconvénients :

      • volume important pouvant compliquer les lancers
      • utilisation confinée à la pêche "au fil plaqué"
      • coût
      Image
      pêche nymphe
      Légende
      Pour pêcher au fil plaqué, la flottabilité est la qualité première de l'indicateur
      Texte

      Et les indicateurs "maison" ?

      Dans le domaine des indicateurs nymphe au fil, le champ de possibilité n'est limité que par votre créativité ! Ainsi, pour les plus inventifs, il est tout à fait possible de créer des indicateurs avec des portions de nylon fluo vrillées et roulées en boule par exemple, ou encore en détournant de leur usage premier divers accessoires (cas des portions de soie artificielle enfilées sur le bas de ligne...etc). 

      Texte

      La liaison indicateur/pointe

      Pour relier votre indicateur fluo à la pointe du bas de ligne, dans le cas où l'indicateur ne présente ni anneau ni boucle à son extrémité, plusieurs écoles existent. Deux d'entre elles permettent de renouveler la pointe sans amputer l'indicateur fluo à chaque changement. Elles consistent à utiliser :

      Un micro-ring ou micro-anneaux

      L'intérêt principal théorique du micro-anneau réside dans sa capacité à joindre efficacement deux morceaux de nylon de diamètres très différents. Attention, toutefois, très peu de références de micro-ring sont parfaitement rondes et la plupart d'entre elles occasionnent des problèmes de casse récurrents. La marque Hanak propose par exemple des micro-anneaux de 2mm sans soudure, parfaitement ronds qui préservent l'intégrité des nylons fins. A noter que certains indicateurs tissés présentent déjà des micro-anneaux à leurs extrémités.

      Une micro-boucle sur l'indicateur

      Cette méthode consiste à effectuer une micro-boucle au bout du nylon fluorescent qui sert d'indicateur (grâce au noeud perfect-loop). Il suffit ensuite d'attacher la pointe avec le noeud qui préserve le mieux votre fil. C'est une méthode simple et efficace pour relier fluo et pointe, utilisée par la plupart des compétiteurs de haut niveau.

      Image
      micro ring
      Légende
      Micro-boucle ou micro-anneau, à vous de choisir !
      Texte

      Le montage de la pointe

      La pointe se définit comme la portion de monofilament neutre qui relie l'indicateur à la (ou les) mouche (s).

      3 paramètres la caractérisent :

      Sa nature

      Nylon ou fluorocarbone ? Vaste débat ! Le choix nylon/fluorocarbone fait couler beaucoup d'encre dans le monde des pêcheurs à la mouche. Les principales qualités attribuables au fluoro étant sa discrétion et sa densité, alors que le nylon est plébiscité par d'autres pour son élasticité et sa souplesse. D'après nos tests effectués en laboratoire, il semblerait que la résistance linéaire du nylon soit globalement supérieure à celle du fluorocarbone. A vous de vous faire votre propre avis en testant différentes références !

      Sa longueur

      De façon à détecter les touches le plus efficacement possible, l'indicateur ne doit pas se retrouver immergé, la jonction fluo/neutre étant le repère visuel de la dérive. Ainsi, il faudra choisir une longueur de pointe permettant aux nymphes de parvenir au fond, tout en maintenant le fluo hors de l'eau. Pour ce faire, la longueur de pointe sera environ égale à 1.5 x la profondeur estimée du coup.

      Ex : si la profondeur du poste est de 50cm, il est conseillé de commencer avec une pointe de 75/80cm. Bien sûr, une profondeur très changeante tout au long de votre prospection nécessite des ajustements réguliers de la longueur de pointe.

      Image
      nylon fluorocarbone
      Texte

      Son diamètre

      Le diamètre de la pointe en nymphe au fil dépend essentiellement : 

      Du risque de casse : 

      Une fois le poisson ferré, le risque de casse est corrélé à la taille du poisson et à l'environnement dans lequel se déroule le combat (puissance de courant, encombrement de la rivière...etc). Evidemment plus les poissons sont gros, le courant violent et les caches nombreuses, plus la pointe aura un diamètre important afin de limiter le risque de casse. Par exemple, si vous pêchez en nymphe des truites de 40cm et plus dans des couloirs d'herbier en grandes rivières, un bon 16/100 en pointe n'est pas superflu. A l'extrême opposé, si vous pêchez les ombres tatillons sur des gravières, votre marge de manoeuvre est importante une fois le poisson piqué et il est possible de descendre autour du 10/100, voire moins, en pointe.

      De la taille des nymphes :

      Le diamètre de la pointe doit tenir compte du poids moyen des nymphes utilisées dans un souci d'homogénéité. 

      Un diamètre faible favorise l'immersion des nymphes quel que soit leur poids. Toutefois, un diamètre trop fin couplé à de lourdes nymphes (exemple un javi 1 gr noué sur du 10/100) est néfaste à la solidité du noeud : des lancers répétés vont l'user prématurément et décupler le risque de casse. Ainsi pour les pêches fortes (nymphes de taille supérieure à 0.4gr), le diamètre ne doit pas descendre en dessous du 12/100. A l'extrême opposé, les pêches estivales ultra-fines qui nécessitent des nymphes à bille de tailles inférieures à 2.4 mm s'accommodent mieux d'une pointe fine, de diamètres inférieur ou égal à 12/100 si les truites ne sont pas trop grosses. Le but est d'obtenir un montage homogène.

      Image
      pêche nymphe
      Légende
      Pour des truites de plus de 40cm, un diamètre de pointe supérieur au égal à 12/100 est plus sécure
      Texte

      L'écartement entre les nymphes

      Le règlement FIPS des compétitions de pêche à la mouche stipule que l'écartement des nymphes laissées pendantes à la verticale doit être au minimum de 50cm lors des compétitions officielles. En pêche de loisir, on peut sans problème s'affranchir de cette règle et rapprocher d'avantage les 2 nymphes. C'est notamment utile pour densifier légèrement le montage (le faire couler plus vite) pour la pêche des postes les plus rapides ou pour apporter de la précision dans les coups restreints (prospection des parties à blocs, des caches près des berges...etc).

      A l'inverse, on peut augmenter l'écartement des 2 nymphes pour apporter un effet "planant", lorsqu'on pêche à deux nymphes au fil plaqué par exemple.

      En dehors de ces situations, l'écartement de 50cm convient bien.

      Image
      pêche nymphe
      Légende
      Dans les courants homogènes, l'écartement des nymphes peut être supérieur à égal à 50cm
      Image
      pêche nymphe
      Légende
      Dans les petits coups, un écartement maximal de 50cm est préconisé
      Texte

      Liens utiles

      Pour commander les accessoires évoqués chez nos partenaires :

      Le nylon indicateur Rio :

      Ardent Pêche

       

      Les micro-rings, les indicateurs Hanak et Ellipse en ligne :

      Mouche Shop

       

      Les indicateurs Hotfly et Soldarini :

      1000mouches

       

      Les graissons Preston et Neon Wax et les indicateurs en nylon fluo :

      fusion fly fishing
      Pêcheur.com

      A propos de l'auteur