HOH Fly Fishing

ANPER, l’absolue nécessité de protéger les Milieux Aquatiques.

Tarn

Créee en 1958, l' Association Nationale de Protection des Eaux et Rivières (ANPER) fête en ce début d‘année 2018 ses 60 ans. Vieille institution issue du monde de la pêche mouche, Truite Ombre Saumon (TOS) à ses débuts, a eu ses périodes de gloire avec ses glorieux anciens et prés de 8000 adhérents. En 1985, TOS obtient le statut d’ARUP (Association Reconnue d’Intérêt Public). Plus tard, comme à l’ARC, des responsables indélicats ont confondu la caisse et leur loisir, l’association a souffert et failli disparaître. Un petit groupe d’irréductibles lui a maintenu la tête hors de l’eau, merci et bravo à eux. A ce jour une nouvelle équipe est en place, avec des objectifs clairs : la protection de l’eau, la PMA (Protection des Milieux Aquatiques), des nappes phréatiques, des zones humides, des ruisseaux, rivières, fleuves, lacs, mers et océans. 

La mise en place d’un réseau national prend forme. Il nous faut nous développer sur les 6 grands bassins versants français et leurs agences de l’eau. Il nous faut porter tous les recours contre les atteintes aux milieux. A ce jour beaucoup d’entre nous sommes pêcheurs, je dirais même que beaucoup d’entre nous ont connu les années 1970, nous sommes pour la plupart de vielles mains. Nous avons fait des bêtises avec nos paniers pointus et l’avons compris. La protection des milieux aquatiques devient plus importante que la pêche pour nous.

Texte

Notre âge nous a fait comprendre qu’il existe ces équations :

PMA  =  Eau et milieu de qualité.

Eau et milieu de qualité  =  Richesse des milieux (nourriture).                                    

Eau de qualité + Gestion patrimoniale  =  Population piscicole en bonne santé.

Population piscicole en bonne santé  =  Sport et plaisir de qualité.

 

Si vous voulez vous régaler dans notre sport, il faut s'investir dans la PMA. Vouloir pêcher sans s’occuper de l’eau où vivent les poissons est un doux rêve. Tout pêcheur doit être une sentinelle de nos rivières. S'intéresser aux cannes en carbone, aux moulinets de luxe, aux jolies tenues, aux voyages à l’étranger, est une passion légitime apportant beaucoup de plaisir. Mais cela ne produit rien en termes de qualité de notre sport sur nos rivières françaises. Nous possédons un des plus beaux réseaux hydro - biologique d’Europe, pourquoi-parlons nous si souvent de notre déception ? Ayons le courage de nous regarder dans le blanc des yeux. Que faisons-nous, au sujet des équations présentées si dessus ?

Je vous le redis investissez-vous dans la PMA, à ANPER ou dans une AAPPMA !

ANPER possède tous les atouts pour devenir l’association indépendante référence en terme de PMA. Jeunes pêcheurs venez nous rejoindre !

Image
lac des gaves
Image
Lac des gaves
Texte

Un exemple de ce qui est terriblement idiot : 

Alors que tous les traités d’hydrobiologie (cf Les hydro-systèmes fluviaux. Amoros et Petts) disent qu’il ne faut rien faire sur un lit mouillé ou mineur, les politiques et les services de l’état en ont décidé autrement. C’est à croire que ces politiques et ingénieurs sapiens ne savaient pas lire. Le bilan est lourd, 2,5 millions de m3 stoppés dans le Lac des Gaves (65) et qui manquent en aval pour la transparence des matériaux (dégradation des zones de reproduction, et incision des berges).

Texte

Un des objectifs d’ANPER est de faire appliquer les lois qui protègent l’eau. Elles sont nombreuses, elles ont pratiquement tout prévu, mais elles sont souvent oubliées, peu appliquées ou avec beaucoup de retard. Essayons de comprendre :

Le cahier des lois existe donc, si vous avez plus de courage comme je l’ai fait, allez sur internet et prenez le temps de les lires, les comprendre. A nous d’essayer de les faire appliquer !

Avant tous les textes que vous trouverez en fin d'article* (si j’en ai oublié ne m’en tenez pas rigueur, merci), faisons un petit retour en arrière quand le 1er mars 2005 le congrès a donné une valeur constitutionnelle à la Charte de l’Environnement de 2004 au même titre que la déclaration des droits de l’homme et du citoyen 1789. Cette charte prévoit en son article 2 que « toute personne a le devoir de prendre part à la préservation et à l’amélioration de l’environnement ». J’ajoute, même les politiques. J’avoue ma surprise, face au réalisme des sages qui ont pensé en 1789, et l’oubli que nous en avons fait, il faut nous ressaisir.

Comme nous aimons le dire, « agir en bon père de famille » nous parait la première référence simple qui peut être efficace. Il s’agit d’une formule d’articles du droit civil, présente dans une douzaine d’articles, « c’est la personne normalement prudente, diligente, soigneuse » qui se retrouve dans de nombreux codes dont l’urbanisme et l’éducation. Elle vise chaque fois des cas de conservation, d’administration ou de jouissance de biens appartenant à une autre personne (en l’occurrence, l’eau res publica), vous voyez bien que cela peut s’appliquer à nos fait (référence à Frédéric Rouvière, Docteur et agrégé des facultés de droit, janvier 2014).

 

Image
Gave pyrenees
Image
Jean Charles Raust
Texte

Notre rapport avec la FNPF, les FDAAPPMA, et les AAPPMA doit être simple :

Ne nous trompons pas dans les rôles de chacun. Le partenariat doit s’établir avec respect. ANPER est une petite association (en nombre, mais un petit nombre peut être de grande qualité !) Association Reconnue Utilité Publique en 1993, elle a pour but de protéger l’eau et les milieux aquatiques, et doit s’intéresser à tout ce qui concerne la PMA et la loi. Les structures gérant la pêche en France (légitimées par leur nombre d’adhérents : 1,6 Millions) ont reçu une délégation de service public (cf : arrêté 16 janvier 2013) fixant les statuts types et leur rôle pour s’occuper de la PMA. Soyons confiants tout est prévu dans la loi : le SDVP (Schéma Départemental à Vocation Piscicole) DDT (Direction Départementale des Territoires) et FDAAPPMA. Le PGP (Plan de Gestion Piscicole) AAPPMA qui doit être conforme au PDPG (Plan Départemental de Protection des milieux aquatiques et de Gestion des populations piscicoles) FDAAPPMA. Surtout ne mélangeons pas les missions de chacun. ANPER doit montrer l’exemple et savoir rester à sa place. ANPER peut être présent dans la réflexion globale du SDVP. ANPER peut donner son avis sur les PGP et PDPG et vérifier s’ils sont conformes au SDVP ou donner son avis si les FDAAPPMA et AAPPMA veulent bien nous consulter. Un partenariat de confiance doit s’établir avec pour objectif commun la PMA, dont les structures de la pêche sont garants. La gestion patrimoniale est inscrite dans presque tous les SDVP et PDPG, tendons-y le plus rapidement possible. La gestion des paniers, des tailles, des parcours, des alevinages, sont du recours des AAPPMA et FDAAPPMA. ANPER peut également booster les SDVP au niveau des DDT.

Image
Anper
Texte

Une merveille Française « le timbre halieutique » :

Soyons garants de cette richesse qui nous permet d’accéder à la majeure partie des cours d’eau et plans d’eau de France à un tarif défiant toute concurrence. Pour exemple, la région Occitanie à elle seule possède environ 180 000 km de cours d’eau, tous ses lacs de haute montagne, tous ses barrages et réservoirs, de quoi assouvir pleinement notre passion. Je me permets de dresser un carton jaune à tous ceux (même mes amis) qui n’arrêtent pas de critiquer, ne rêvent que de parcours privés et pensent que c’est mieux ailleurs. Parcours qui montrent trop souvent les dérives de la production piscicole avec leurs truites multicolores. A vous tous, gardez les pieds sur terre, l’argent ne fait pas tout, surtout en termes de conservation des espèces, de qualité des milieux et de notre sport. Si vous aimez réserver vos parcours un an à l’avance et ajouter un billet pour chaque journée de pêche et chaque parcours, libre à vous de pêcher dans ces lieux, ce n’est pas ma tasse de thé. J’aime trop ma liberté pour devoir la payer. 

Citation
Nous avons le devoir de transmettre une eau de qualité à nos enfants et petits enfants.
Texte

CONCLUSION

Arrêtons de râler, faisons notre auto critique, luttons contre toutes les pollutions et regardons où sont les marges de progrès. Individuellement, nous pouvons tous faire le Colibri comme le dit si bien Pierre Rabhi, attachons des hameçons sans ardillon, sachons garder quelques poissons en notre âme et conscience, et relâchons les autres dont nous n’avons pas besoin, pour qu’ils puissent transmettre leur ADN... pour nos sorties de pêche futures. La taille du panier ne fait pas la valeur du pêcheur, et n’a rien à voir avec le plaisir partagé. N’oublions pas non plus qu’il existe pour nos poissons, un indice de reproduction, un indice de recrutement, et qu’ils pratiquent le cannibalisme. Ils sont là depuis des millions d’années et savent faire sans l'intervention de l'Homme.

Pourquoi TOS est devenu ANPER ? Ce changement de nom est dû à l'une de nos plaintes en faveur des grenouilles. Un procureur peu environnementaliste a débouté TOS en précisant que cette association ne s’occupait pas de grenouilles, EXTRAORDINAIRE !! Finalement le choix d'ANPER précise bien son domaine d’action, est c’est sans doute mieux ainsi, tout ce qui touche à l’eau nous intéresse. Je vais plus loin, Sapiens est construit avec 90% d’H2O, et nous sommes concernés par notre avenir d’hommes libres sur notre planète.

En savoir plus : www.peche-et-riviere.org/

Citation
Je me permets de dresser un carton jaune à tous ceux (même mes amis) qui n’arrêtent pas de critiquer, ne rêvent que de parcours privés et pensent que c’est mieux ailleurs. Parcours qui montrent trop souvent les dérives de la production piscicole avec leurs truites multicolores.
Texte

Textes réglementaires :

La législation Française. (Les principaux textes) :

LA GESTION DE L’EAU (eau res publica). Les lois sur l’eau. 1964 - 2004 (Réf : vie publique)

La loi 64 – 1245 du 16 Décembre 1964. Loi cadre. Fondement du système Français avec 6 bassins hydrographiques et comités de bassin.

La loi 92 – 3 du 3 janvier 1992. Dite loi sur l’eau « patrimoine de la nation » qui intègre les schémas directeurs SDAGE et de gestion SAGE.

La loi 93 – 122 du29 janvier 1993. (Loi Sapin) procédure de délégation et mise en concurrence.

La loi 95 – 101 du 2 février 1995. (Loi Barnier) renforcement de la protection de l’environnement

La loi 95 – 125 du 8 février 1995. (Loi Mazeaud) relative aux marchés publics.

La loi 2004 – 338 du 21 avril 2004. Portant transposition de la directive 2000/60/CE du parlement européen et du conseil du 23 octobre 2000.

La loi 2006-1772 du 30 décembre 2006. L’eau et les milieux aquatiques.

Arrêté du 16 janvier 2013. Fixant les statuts types des fédérations départementales des associations agrées de pêche et de protection des milieux aquatiques.

La loi modifications de janvier 2017. Nouvelles orientations, obligation de mentionner les prix, AFB, schéma de coopération intercommunale.

Au niveau Européen :

La directive cadre 2000/60/CE. (Incluant 53 considérations ; 25 articles ; XI annexes) Elle instaure une politique communautaire de l’eau et renforce la décentralisation.

A propos de l'auteur

Jean Charles Raust est né en 1949 à Toulouse. Ses passions de toujours : famille et amis, le Hand Ball (historique toulousain), le Tennis à Lourdes, la Montagne (forêt…