Test : Hardy ultralite LL 10'2 #2 et 10'8 #3

Hardy ultralite LL

Sous l'impulsion du champion du monde en titre, le britannique Howard Croston, la marque Hardy produit sa première série de cannes typée "approches modernes issues de la compétition" : les Ultralite LL. On retrouve plusieurs modèles pour les pêches fines en sèche (9'2 #3 et 9'2 #4) et d'autres spéciales nymphe au fil. Parmi elles, nous vous proposons un focus sur la 10'2 #2 et la 10'8 #3 :

Image
Hardy ultralite LL
Texte

Test statique

Avec son blank au revêtement spiralé bronze/olive cette nouvelle série Ultralite LL possède un look original. Les composants sont haut de gamme : anneau de départ ceracoil suivi de monopattes recoil, liège de qualité 4A. 2 anneaux du scion sont serpentiformes de façon à limiter les enroulements lorsqu'on pêche en nymphe "à l'espagnole" (avec du monofilament uniquement). Le porte-moulinet à insert carbone est de type down-locking pour favoriser l'équilibre, il surmonte un fin talon de combat en liège. Côté finition, on observe à la fois un accroche-mouche et des points d'alignement des brins. Ces cannes 4 brins sont livrées dans une housse et un tube en carbone.

Image
Hardy ultralite LL
Image
Hardy ultralite LL
Image
Hardy
Image
Hardy ultralite LL
Image
Hardy ultralite LL
Image
Hardy ultralite LL
Image
Hardy ultralite LL
Matériel

Hardy Ultralite LL 10'2 #2

Marque
Hardy
Série
Ultralite LL
Longueur
10'2
Longueur réelle
309cm
Soie
#2
Accroche mouche
Oui
Points d'alignement
Oui
Brins
4
Poids annoncé
91.00g
Poids réel
92.00g
Anneaux
12
Premier anneau
35cm
Dimensions poignée
25x170mm
Porte moulinet
Downlocking
Talon de combat
Oui
PME
150.00g
PTE
242.00g
IP
27
ERN
2.97
AA
70°
CCF
78cpm
Prix
799.00€
Matériel

Hardy Ultralite LL 10'8 #3

Marque
Hardy
Série
Ultralite LL
Longueur
10'8
Longueur réelle
326cm
Soie
#3
Accroche mouche
Oui
Points d'alignement
Oui
Brins
4
Poids annoncé
100.00g
Poids réel
99.00g
Anneaux
13
Premier anneau
35cm
Dimensions poignée
25x170mm
Porte moulinet
Downlocking
Talon de combat
Oui
PME
175.00g
PTE
274.00g
IP
33
ERN
3.86
AA
75°
CCF
75cpm
Prix
839.00€
Texte

MESURES

Le protocole Common Cents System a permis de caractériser la puissance, l'action et la réactivité de ces 2 cannes :

PUISSANCE

En ce qui concerne la puissance, 27 cents ont été nécessaires pour plier la 10'2 sur un tiers de sa longueur, 33 cents pour la 10'8. Cela donne des ERN respectifs à 2.97 et 3.86 : leurs puissances annoncées sont donc toutes deux sous-estimées d'1/2 numéro de soie. La 10'2 est en réalité une #2/3 et la 10'8 une #3/4.

ACTION

Au niveau de l'action caractérisée par l'AA, l'angle à 70° de la 10'2 et celui à 75° de la 10'8 les classent dans la catégorie fast (AA supérieur à 66°).

RÉACTIVITÉ 

Les réactivités de ces cannes sont proches de celles des autres références du marché de même longueurs/puissances :

  • 78 cpm pour la 10'2 testée avec une masse correspondant à une soie 2,
  • 75 cpm pour la 10'8 testée avec une masse correspondant à une soie 3.

CONFORT ET MONTAGE

Niveau montage, la cohérence est parfaite : ces cannes spécifiquement destinées à la nymphe au fil ont un premier anneau situé à une distance proche de la poignée (35 cm) pour éviter la formation d'un ventre dans la soie. Toutes deux présentent un porte-moulinet down-locking pour favoriser l'équilibre. La longueur pas trop importante de la poignée (170 mm) permettra à la plupart des utilisateurs de maintenir l'annulaire de la main qui tient la canne sur la gâchette d'un moulinet semi-automatique (rapidité d'action de pêche garantie !).

Enfin, en matière de confort de pêche, les chiffres sont plutôt bons :

Le PTE de la 10'2 (242 gr) est équivalent à celui de la Marryat Tactical Pro 10'3 #2/3 (longueurs et puissances voisines). Cette 10'2 nécessitera un moulinet vide d'environ 120/130 gr pour parvenir à l'équilibre.

Le PTE de la 10'8 (274 gr) est équivalent à celui de la Maxia SX4 10'8 #3 (alors que la Hardy est plus puissante) et 10 gr inférieur à celui de la JMC Performer 10'9 #3/4 (merci au porte-moulinet down-locking !). Elle nécessitera un moulinet vide d'environ 140 gr pour parvenir à l'équilibre.

Image
Croston
Texte

L'avis d'Howard Croston, champion du monde en titre de pêche à la mouche et concepteur des Hardy Ultralite LL, sur la série :

"J'ai développé la série LL à la fois pour les pêcheurs de loisir mais aussi pour les compétiteurs qui ont besoin de l'outil parfait dans leur pratique. Le matériau Sintrix nous permet de construire des cannes très légères mais solides avec une association scion flexible/talon très puissant. Cet équilibre est très important car la canne doit fléchir facilement du scion pour "lancer" uniquement le bas de ligne et la nymphe tout en gardant un talon est assez fort pour ferrer efficacement et mettre au sec rapidement les gros poissons.

Il a fallu de nombreux prototypes et de nombreux tests pour développer ces cannes. Toutes possèdent un anneau de départ en position basse pour une meilleure gestion de la soie, un avant dernier anneau serpentiforme pour réduire les emmêlements, une marque à 50 cm pour vérifier l'espacement des mouches en compétition et un porte-moulinet down-locking."

... sur la 10'2 #2 :

"J'ai développé cette canne pour utiliser des nymphes légères et des bas de ligne fins. Le scion souple permet de lancer des mouches jusqu'à 2,5 mm sans trop de problèmes et facilite l'utilisation de pointes fines. J'utilise beaucoup ce modèle dans les rivières petites à moyennes pour la truite et l'ombre quand je ne m'attends pas à rencontrer de gros poissons. Certes,la canne serait capable de les combattre et même si le blank de construction Sintrix reste très solide, je préfère utiliser dans ce cas la 10'8 #3. Par ailleurs, la 10'2 #2 reste mon premier choix dans la pêche de l'ombre tout au long de l'année."

... sur la 10'8 #3

"C'est probablement la canne nymphe la plus polyvalente de la gamme : elle est assez sensible avec sa pointe assez souple pour pêcher fin mais elle possède beaucoup de puissance dans la section du talon si nécessaire pour les plus gros poissons. J'ai capturé des poissons de plus de 6 kg avec cette canne dans les rivières très puissantes lors du développement du blank."

Vidéo
Texte

L'AVIS DE LA RÉDACTION

L'ensemble des modèles de la série Ultralite LL partage une certaine cohérence dans le montage, en rapport à leur utilisation principale qu'est la nymphe au fil (notamment un très bon placement du premier anneau et un porte-moulinet down-locking couplé à une poignée sans excès de longueur). C'est le couple longueur/puissance qui va permettre de choisir entre les 2 cannes présentées ici :

  • la 10'2 #2 : avec sa puissance réelle #2/3, cette canne est une pure canne nymphe au fil destinée aux rivières petites à moyennes. Elle sera à l'aise dans les pêches légères (billes de moins de 2.8 mm) et sa puissance contenue apportera un flex intéressant pour limiter au maximum les décroches et les casses sur fil fin.
  • la 10'8 #3 : avec sa puissance réelle #3/4 et sa longueur plus importante, cette canne à nymphe se classe dans la catégorie des modèles  "gros poissons/grandes rivières" aux côtés de la JMC Performer 10'9 #3/4 et de la Thomas & Thomas 10'9 #4. Elle se distingue de ses concurrentes par son action ultra-rapide qui lui confère une importante réserve de puissance (on retrouve dans nos mesures le ressenti d'Howard Croston). C'est l'une des 10'8 les plus autoritaires du marché !

Bon choix !

Texte

A propos de l'auteur