La pêche au tandem sèche/nymphe : principe général

pêche tandem

Au sein du panel de techniques de pêche à la mouche existant, la pêche au tandem sèche/nymphe figure parmi les plus classiques. Pourtant, elle aussi s'est considérablement modernisée ces dernières années, en parallèle de la nymphe au fil. Explications :

Texte

PRINCIPE

La pêche au tandem sèche/nymphe consiste à présenter une nymphe sous une mouche sèche, généralement fixée en potence. Comme en nymphe au fil, le but est de prospecter les veines de courant jugées favorables, sans repérage préalable des poissons. Cette technique nécessite donc une bonne lecture d'eau et une connaissance approfondie des principaux postes à truite.

Le poids de la nymphe est choisi selon la force du courant, la profondeur et le niveau de la colonne d'eau que l'on souhaite pêcher. Le couple vitesse/profondeur des postes favorables à la pêche au tandem étant plutôt faible, les nymphes à bille les plus communément utilisées sont comprises entre 1.5 et 3 mm.

La taille et le volume de la mouche sèche sont choisis selon le poids de la nymphe utilisée. Si la sèche est trop petite et/ou pas assez fournie, elle coulera trop rapidement sous la traction de la nymphe et ne jouera plus son rôle de porteur... A titre indicatif, voici les relations tailles de bille/tailles de sèche les plus adaptées : 

  • Nymphe à bille de 2 à 2.4 mm : mouche sèche sur hameçon de 16 à 18,
  • Nymphe à bille de 2.4 à 2.8mm : mouche sèche sur hameçon taille 14 à 16,
  • Nymphe à bille supérieure à 2.8mm : mouche sèche sur hameçon de taille supérieure à 14.

La distance entre la sèche et la nymphe dépend de la profondeur du poste : elle est généralement fixée à 1.5 x la profondeur du poste.

La mouche sèche sert d'indicateur de touche (elle coule ou s'arrête lorsqu'une truite se saisit de la nymphe) mais elle peut également être gobée par un poisson opportuniste ! Les modèles les plus utilisés sont de type parachute pour une meilleure visibilité et font appel à des matériaux qui flottent bien comme le chevreuil (à titre indicatif, voir notre fiche de montage du tabanas).

    Image
    pêche tandem
    Légende
    La pêche au tandem est très efficace pour prospecter les zones lentes près des caches...
    Texte

    ACTION DE PÊCHE

    La pêche au tandem sèche/nymphe présente deux déclinaisons principales suivant le type de cours d'eau abordé et la distance de pêche, chacune nécessitant un matériel spécifique :

    • Pêche courte en rivières petites à moyennes : pour pêcher court et précis, le meilleur moyen de procéder est tout simplement d'utiliser le matériel de pêche en nymphe au fil moderne dans sa version light (canne longue de 10' minimum, de puissance #2 à #3 couplée à un long bas de ligne de 2 longueurs de canne). Comme en nymphe au fil, le lancer consiste à effectuer un coup de poignet unique pour propulser le tandem, sans utiliser l'inertie de la soie (cette dernière ne dépassant pas de l'anneau de tête). Compte tenu de la longueur de la canne utilisée et de celle du bas de ligne, on peut ainsi pêcher correctement jusqu'à une distance d'une petite dizaine de mètres. Etant donné que le chargement de la canne repose uniquement sur le poids de la nymphe, les tailles de bille sont comprises entre 2.4 et 3mm. Si la discrétion ou le profil de la rivière impose des dérives plus lointaines, plus longues et/ou des nymphes plus légères, l'approche suivante convient mieux :
    Image
    pêche tandem
    Légende
    Dans les parties à blocs où les truites gobent souvent le porteur, l'approche "sans soie" est la plus efficace...
    Texte
    • Pêche à grande distance (plus de 8m) : la pêche au tandem à plus d'une dizaine de mètres survient en présence de grands courants homogènes nécessitant de longues dérives, ou lorsque des poissons très craintifs imposent une distance de pêche importante. Mieux vaut alors utiliser l'inertie de la soie pour propulser le montage et fouetter comme si l'on pêchait en sèche ou en nymphe à vue. Par rapport à l'approche précédente, ceci a deux conséquences principales :
    1. Lorsqu'on pêche en sèche/nymphe "avec de la soie", la taille des nymphes utilisées ne dépasse pas 2.4 mm, de façon à pouvoir être fouettées efficacement, les tailles de bille les plus adaptées étant comprises entre 1.5 et 2.4 mm.
    2. Il convient de bien choisir l'ensemble canne/soie/bas de ligne pour fouetter efficacement un montage lesté présentant un peu d'inertie lors de son trajet aérien : la puissance de la canne (de 9' à 10') sera légèrement supérieure à celle utilisée dans l'autre approche ; une puissance réelle de #3 et plus, couplée à une soie du même numéro et reliée à un bas de ligne dégressif plutôt rapide et court, seront bien adaptés. 
    Image
    pêche tandem
    Légende
    ... contrairement aux zones lentes où une soie permet de propulser une nymphe très légère !
    Texte

    LES MEILLEURS COURS D'EAU

    De nombreux cours d'eau et postes peuvent être abordés efficacement en sèche/nymphe : la présence d'une sèche au dessus de la nymphe apporte de la portance à cette dernière, ce qui lui permet de "planer" plus longtemps à la descente et donc d'être attractive dans les postes lents, voire très lents, où la sèche fait quasiment office de bouchon. Il peut s'agir de caches ou de zones molles situées en bordure dans les rivières rapides de montagne, mais aussi de radiers et autres postes mous en rivière de plaine. De même, cette technique est redoutable pour tenter des poissons suspendus dans la colonne d'eau : la descente ralentie de la nymphe est alors particulièrement efficace.

    Seuls les couples vitesse/profondeur importants des rivières de montagne ou les grands cours d'eau à fort débit font toucher les limites de la technique. Partout où il faut pêcher très creux, la nymphe au fil à deux nymphes est plus efficace.

    Image
    pêche tandem
    Légende
    Les mouches avec montage parachute sont les plus utilisées en sèche/nymphe...
    Image
    pêche tandem
    Légende
    ... tout comme les nymphes à bille de 1.5 à 3 mm !
    Pêcheur.com

    A propos de l'auteur