We Van You Fish

Séjour pêche en van... et en famille !

pêche Wevan

Chaque pêcheur veut satisfaire son désir de nature et de liberté. Beaucoup apprécient découvrir de nouveaux milieux et de nouveaux poissons. Mais ces aventuriers halieutiques font aussi souvent partie d'une famille qu'ils aiment et qui les aime. Malheureusement, il est rare que tous les membres d'un même foyer apprécient la pêche où soient en âge de le faire. Alors bien souvent le pêcheur va pratiquer son loisir préféré loin des siens... Mais n'est-il pas possible de concilier la pêche avec la joie d'être en famille, par exemple lors de quelques jours ensemble à la découverte de nouveaux paysages? Un moyen semble permettre de réaliser cela tout en restant totalement libre des ses déplacements : le van. Nous l'avons testé en partant 4 jours dans le but de découvrir tous ensemble de nouveaux sites... et par la même occasion de nouvelles truites !

Texte

Notre petite escapade se prépare très simplement, sans grand souci de logistique. Le véhicule est bien équipé, il suffit de faire ses valises comme si nous allions passer le week-end chez mamie Marcelle. La seule préoccupation concernant l'organisation du voyage est le choix de l'itinéraire. Le van permet de se déplacer de façon autonome sans avoir le souci de trouver un toit pour la nuit. Nous avons malgré tout choisi de dormir en stationnant dans des campings pour le confort de nos filles encore jeunes et notamment pour leur éviter de se laver en plein air alors que les températures étaient encore fraîches en montagne. C'est dommage car en été je suis certain que nos deux petites grenouilles auraient grandement apprécié la douche solaire mise à notre disposition par WeVan. Les campings étant nombreux et, détail non négligeable pour un pêcheur, généralement placés à proximité des cours d'eau, il n'y a que peu de contraintes géographiques à prévoir. En toute logique, grâce au campervan le périmètre des zones de pêche potentielles se trouve grandement élargi. Finies les sorties à la journée à moins de 2 heures de route du domicile. Il est désormais possible d'aller plus loin en préparant un circuit sur plusieurs jours.

Image
Pêche WeVan
Texte

Nous mettons à profit un des nombreux ponts de cette fin du mois de mai pour découvrir l'intérieur de la Catalogne. Le patrimoine naturel et culturel semble y être riche. Concernant le potentiel pêche, la zone est parcourue par deux rivières principales qui ont l'air prometteuses. Tout le monde devrait y trouver son compte.

Image
Pêche WeVan
Texte

Nous récupérons le superbe Van Wolkswagen California que l'agence WeVan de Perpignan a préparé et mettons le cap vers le sud. Les têtes se tournent sur notre passage : nous faisons beaucoup d'envieux ! Il faut dire que ce mode de locomotion permet d'avoir toutes les commodités du camping-car avec un tout autre style. Puis nous prenons notre premier repas avec notre véhicule de prêt. Grâce au réfrigérateur, la bière est bien fraîche et grâce aux plaques de cuisson le repas est bien chaud. Comme à la maison. A ce détail prêt que la rivière est à deux pas, juste en contrebas. Et l'heure de la sieste étant arrivée, j'ai deux heures devant moi pour en profiter au maximum.

Image
Pêche WeVan
Texte

La joie sera de courte durée. Mon moulinet me joue des tours et ma tresse est clairement en fin de vie... Bien sûr j'ai pensé à tout sauf à prendre une bobine de corps de ligne supplémentaire. Etant loin d'un détaillant, je vais me débrouiller avec mon moulin de secours remplit d'une tresse qui doit bien frôler les 25 centièmes... Il y a mieux pour soigner ses lancés et ses dérives ! Si un pêcheur doit s'adapter aux conditions rencontrées au bord de l'eau, il doit parfois aussi faire avec ce qu'il a entre les mains. Ne pouvant que difficilement lancer en dessous de 7 grammes, je suis donc contraint de pêcher assez gros. Et je vais devoir faire tout le séjour ainsi. De toute façon, je ne vois ni ne pique le moindre poisson malgré une rivière magnifique et des conditions qui sembles optimales (débit faible à modéré, temps ensoleillé, vent faible, air à 22°C et eau à 12°C). Est-ce un secteur peu productif, une mauvaise journée ou un pêcheur qui s'y prend mal?

Nous rejoignons le camping pour y passer la nuit et prendre notre repas du soir. L’avantage d’avoir une cuisine, c'est la possibilité de préparer ses repas avec des produits locaux. Quelques rondelles de chorizo avec un "riz de montagne", une tome du coin, une bonne bouteille et tout le monde se régale en consommant local... en économisant le restaurant ! La rivière coule à une dizaine de mètres mais je n'irai pas y faire le coup du soir après le souper préférant passer du temps en famille. Il faut dire que le lendemain sera très chargé car j'ai prévu de pêcher toute la journée en prospectant plusieurs secteurs.

Image
Pêche Wevan
Image
Pêche Wevan
Texte

Nous dormons bien dans le van. Deux personnes couchent dans l'espace séjour et deux autres sous le toit relevable. Les lits sont suffisamment spacieux et les ensembles matelas+sommiers sont très confortables. La matinée étant fraîche j'allume le chauffage annexe. Je choisis une puissance assez conséquente. Le moins que l'on puisse dire c'est qu'il est efficace : le véhicule se transforme rapidement en sauna !

Image
Pêche Wevan
Texte

Pour cette journée presqu'entièrement dédiée à la pêche, nous nous organisons afin de nous retrouver pour le repas de midi. Aujourd'hui je pêche le Ter en dessous Ripoll (la veille, j'étais sur cette même rivière mais en amont de cette localité). Malgré des heures à pratiquer sur des secteurs bien différents et des conditions qui paraissent toujours aussi favorables, le bilan de la sortie est très décevant. Je n'ai eu qu'un timide suivi. C'est la pêche. Les capots en font partie et c'est d'autant plus vrai lorsque l'on prospecte des endroits inconnus. Parfois ça paye, parfois il n'y a même pas de truites au fond de la vallée...

Image
Pêche Wevan
Texte

Par contre, pas question de se résigner, nous allons profiter de notre grande liberté de mouvement pour quitter le Ter et essayer de trouver un cours d'eau plus productif. Une heure après nous voilà sur les berges d'un autre fleuve situé plus à l'ouest, le Llobregat. Si nous avions réservé quatre jours d'hôtel sur les bords du Ter, j'aurais été condamné à pêcher une rivière vide, ou, tout du moins, avec des truites semblant très peu coopératives. De quoi devenir fou. Avec un van, il est possible de changer ses plans pour essayer de trouver des endroits plus favorables, sans problème de réservation ou de toit pour passer la nuit. Il représente une formidable capacité de réaction et d'adaptation pour tous les "globe-fishers".

Image
Le LLobregat
Légende
Le LLobregat
Texte

Nous voilà donc près du Llobregat sur la commune de Berga. Le téléphone portable est mis à contribution pour connaître la législation en vigueur sur ce cours d'eau puis je planifie la sortie en prévoyant d'insister sur les parcours paraissant les plus prometteurs sur Google Earth. Car demain doit être une journée productive. Une troisième sortie sans poisson ferait désordre pour le rédac'chef, un obsédé du clic, qui espère un article plein de truites... et comme plus les poissons sont gros, plus les clics sont nombreux, il faut faire dans la démesure...

Le Llobregat est un très joli cours d'eau serpentant au fond d'une vallée bucolique. C'est vert et plein de fraîcheur, comme une rondelle de citron plongée dans un mojito. Le cocktail cubain n'est réussit que s'il y a beaucoup de menthe et les truites se substituent à la plante aromatique. La densité y est impressionnante. La taille est aussi plutôt élevée. En témoigne ce poisson attrapé dès le début de la sortie :

Image
pêche wevan
Texte

Un combattant émérite qui engama le shad au second passage après avoir tapé dans le leurre sans se piquer sur la première dérive. Lors de cette matinée, je touchai une multitude de truites de toutes tailles. Avec mon matériel surdimensionné, je décrochai ou manquai presque toutes les touches. Ce n'est pas vraiment une surprise ni même une déception. L'essentiel étant, lors de ce genre de sortie "prospection" de ratisser un maximum de linéaire pour évaluer la richesse salmonicole du cours d'eau. Et sur le Llobregat je pense pouvoir dire sans me tromper qu'elle est très élevée.

Image
grosse fario
Image
grosse truite
Texte

Au fur et à mesure que le soleil montait dans le ciel les températures grimpaient en flèche pour atteindre 28°C dès 13 heures. L'atmosphère dans les wadders me rappela celle du Van après avoir allumé trop fort le chauffage annexe. Cela se compliquait aussi au niveau des truites et seuls les individus les plus petits restaient actifs. L'important ayant été réalisé selon moi, je décidai de ranger définitivement ma canne. Il y a tellement d'autres choses à faire en famille. D'ailleurs, c'est peu dire que l'on profite pleinement de ses journées grâce au van. Chaque minute est mise à profit. Il y a très peu de temps d'attente (attendre quoi? Le bus? Le room service?). Le reste de la journée et le lendemain seront consacrés au tourisme et à la transmission de valeurs et savoirs de pêcheur.

Image
pêche Wevan
Image
Pêche Wevan
Texte

Ne souhaitant pas retourner au bord de l'eau le lendemain matin, ce sera finalement tout pour ce séjour concernant la pêche. Mais l'essentiel est la : j'ai pu découvrir une jolie vallée bien peuplée en mouchetées tout en conciliant loisir personnel et activités familiales. L'objectif est atteint grâce à un fabuleux moyen : le van. Ce dernier permet de vivre pleinement de "petites aventures familiales". Il suffit de prendre quelques jours de congés pour explorer, partager, se retrouver tous ensemble... et faire de son weekend ou de ses vacances une découverte, une véritable expérience originale proche de la nature et en toute liberté.

Image
Pêche Wevan
Image
Pêche Wevan
Image
Pêche Wevan
Texte

Liens utiles :

Article associé : Voyage de pêche en van avec Wevan

L'agence WeVan Perpignan : ici

Le site WeVan : 

https://www.we-van.com/

A propos de l'auteur

Comme ses aïeux, Pierre pêche depuis tout petit. A ses débuts, suivant la tradition locale pyrénéenne, il procède au toc. Mais dès le premier contact avec un lancer, il…