Pêche en Limousin, part 2 : la Vienne amont

pêche Vienne

Après une journée en demi-teinte sur la Combade (voir le récit ici), Pierre Pommeret décide de remonter le moral des troupes en organisant une soirée intimiste au gîte et convie à cette occasion un truculent administrateur de l'AAPPMA d'Eymoutiers La Pelaude : Jean-Marc Chabassier... Place à la pêche sur la Vienne !

Texte

Rivière principale donnant son nom au bassin versant, la Vienne prend sa source à près de 900m d'altitude en plein coeur du plateau de Millevaches. Après quelques kilomètres dans les prés, elle ne tarde pas à rencontrer les premiers aménagements (notamment lorsqu'elle traverse le plan d'eau de Servières) avant de retrouver un caractère plus sauvage en s'encaissant. Son cours peut être grossièrement divisé en 3 portions distinctes : 

  • la Vienne "amont" au dessus d'Eymoutiers : ce secteur sera le théâtre de ce récit et précisément décrit dans les lignes suivantes,
  • la Vienne "médiane" d'Eymoutiers à la confluence avec la Maulde (limite première/deuxième catégorie piscicole) : nous avons évoqué cette portion au peuplement mixte truite/ombre dans le précédent volet, notamment la partie de gorges à l'aval immédiat d'Eymoutiers,
  • la Vienne "aval" en dessous de la confluence avec la Maulde : dès le début de la deuxième catégorie en descendant vers Saint Léonard de Noblat et même en aval, la Vienne offre d'excellentes perspectives automnales de pêche d'ombre, en particulier en sèche, de par son profil assez plat et linéaire... peut-être en reparlerons-nous l'année prochaine !
Image
pêche Vienne
Texte

Retournons au gîte, qui mérite d'ailleurs qu'on lui consacre quelques lignes : située en pleine Nature et bercée par le son des eaux du Tard, la Rapiette de Noblat est un ancien moulin rénové de façon authentique et chaleureuse. Très bien situé pour les pêcheurs (il est d'ailleurs labellisé Pêche), ce gîte est également idéal pour des escapades familiales : les enfants en bas âges apprécieront le côté "à la ferme" (poules et poneys vagabondent librement dans grands espaces verts à proximité).

Image
La Rapiette
Légende
La Rapiette de Noblat
Texte

Pour cette soirée de débriefing, Pierre me gratifie donc de la visite de Jean-Marc Chabassier, figure locale de la pêche :

Au fil de la présentation et après quelques recoupements, nous réalisons que nous nous sommes déjà croisés virtuellement sur le forum Truite et Rivières de Xavier Hudry, au début des années 2010 (folle époque de ma vie de pêcheur durant laquelle mon ami Matthieu et moi étions des adeptes des joutes verbales endiablées sur ces lieux d'échange, où nous nous firent nos premiers amis... fin de la parenthèse).

Pour vous résumer le personnage, je dirais (de façon délibérément subjective) que Jean-Marc Chabassier représente en tout point le pêcheur avec lequel il est agréable de passer du temps : pratiquant polyvalent sans snobisme (force est de constater que je supporte de moins en moins les "spécialistes" avec l'âge...), sans fioriture ni théories fumeuses (qu'elles soient techniques ou scientifiques), curieux de nature et toujours avide de découverte, y compris s'il s'agit de truites de 25cm... bref, une super conception de notre passion ! 

Malgré ces atomes crochus palpables, j'ai très vite perçu que Jean-Marc comptait bien montrer au jeune padawan (que je demeure face à un quinquagénaire de ce type) qui était le Maître des lieux canne en main...

Image
pêche Vienne
Légende
Jean-Marc Chabassier en action dans son jardin !
Texte

Le réveil est un peu difficile, sauf pour Jean-Marc qui semble bien rodé pour encaisser ce genre d'incartade.

Pour cette deuxième matinée de pêche, il nous invite carrément dans son jardin : une portion de la Vienne amont caillouteuse et assez resserrée située entre Eymoutiers et Nedde. La rivière présente à ce niveau une configuration variée très agréable à travailler et autorisant tous les modes de pêche. Large d'une dizaine de mètres, c'est l'archétype de la "rivière moyenne" aux postes multiples, diverses et rapprochés (l'habitat est impressionnant !), permettant de dérouler réellement des stratégies de pêche, d'autant que les rangs de truites sont suffisamment serrés pour y parvenir.

Image
pêche Vienne
Légende
Le directeur de la FD87 nous fait l'honneur de sa présence et se mêle à la fête !
Texte

Arrivés au bord de l'eau nous constatons que le niveau d'eau est tendu mais la teinte claire. Assurément pas l'idéal pour s'adonner à la pêche en sèche à l'ecdyo "devant les cailloux" comme je l'espérais mais quand même de quoi entrevoir un bon moment sous l'eau. Marc continue de faire monter la pression alors qu'il déplie sa tocqueuse de 3m90 et esche son premier ver de terre...

D'emblée, les poissons se montrent coopératifs et nous optons très vite pour une progression synchrone "une berge chacun", avec quelques rapprochements ponctuels en cas de poste très marqué ou lorsque l'un de nous sent la pression légèrement retomber...

Image
pêche Vienne
Image
pêche Vienne
Texte

Malgré la pernicieuse tentative d'intimidation subie la veille, je me sens à l'aise (une fois n'est pas coutume !) dans ces blocs granitiques. La pêche est limpide, les poissons joueurs et répartis de façon assez homogène. Le tandem sèche/nymphe avec une bille de 2.4mm fait fureur dans les veines amortis de la Vienne et les truites les plus audacieuses s'en prennent même à mon porteur. Je suis plutôt satisfait de rivaliser avec le Maître des lieux, alors qu'il avait la veille prophétisé mon inéluctable naufrage... J'en viens presque à jubiler en surprenant ses regards médusés régulièrement portés sur mes perdigones. Traduction littérale simple : " elles mangent vraiment cette merde mes truites ? "...

De fait, en bon tocqueur naturaliste, Jean-Marc était l'archétype du parfait "nympho-sceptique" : un fanatique de la pêche aux appâts naturels ne pouvant résolument croire à la potentielle efficacité (ne parlons même pas de supériorité) de ces amas de tinsels bariolés et brillants. Il devrait vous confirmer avoir revu sa copie depuis...

Image
pêche Vienne
Image
pêche Vienne
Texte

Nous vécûmes 2h de pêche authentiquement géniales, en compagnie de poissons (très) beaux et typés, à la taille moyenne honorable. Une poignée de centimètres d'eau en moins aurait sans doute décuplé l'efficacité de la pêche en sèche... pas grave, on reviendra ! 

Après la pause déjeuner, Jean-Marc nous emmène sur un parcours à la configuration totalement différente en amont de Nedde : la pente est moins marquée et les galets remplacent les gros blocs du matin. Une topographie qui nécessite un niveau correct pour donner le meilleur.

Malgré une masse d'eau parfaite, les courants sont désespérément vides en ce début d'après-midi, les truites limousines ont rejoint leurs caches, montrant par la même qu'elles ont un sacré caractère ! La pluie d'intensité croissante aura finalement raison de notre motivation et nous achevons cette journée prématurément...

Image
pêche Vienne
Légende
La Vienne en amont de Nedde
Texte

La consultation des niveaux sur Vigicrues quelques heures plus tard, bien installés au chaud dans notre gîte, est sans appel : les principaux cours d'eau du bassin versant ont tous explosé, impossible d'envisager des conditions de pêche décentes pour le lendemain... Ce sera donc un retour au bercail avancé et frustrant ! 

A bientôt pour le troisième volet où l'on parlera du loisir pêche en Limousin d'un point de vue plus général !

Image
pêche Vienne
Légende
Merci Jean-Marc pour la découverte !

A propos de l'auteur

Simon est né dans le département du Gers et a découvert la pêche à l'âge de 10 ans. Bien qu'initialement éloigné des rivières pyrénéennes qui lui sont chères…